Accueil » Politique » Justice – Trois magistrats de siège suspendus
Politique

Justice – Trois magistrats de siège suspendus

Le  président  du  SMM  Clément  Jaona  interpelle  l'État sur  la  suspension  des  magistrats  de  leur  fonction.

La grande famille de magistrats hausse le ton après la mesure administrative appliquée par le ministère de la Justice. Le traitement du dossier sur l’affaire de bois de rose, concernant un opérateur au sein de la Cour de cassation il y a quelques semaines, a coûté le poste de l’auteur du verdict. Il en es t de même pour deux magistrats, au sein de la Cour d’appel, qui ont ordonné la liberté provisoire en faveur de deux inculpés dans l’affaire de kidnapping. Au regard du Syndicat des magistrats de Madagascar, la décision de suspension n’est pas conforme au principe de droit, à la disposition de la loi organique relative au Statut de la magistrature.

En danger Le SMM conteste cette décision prise à l’encontre des trois magistrats du siège. Clément Jaona, président du SMM à Anosy, explique « L’indépendance de la Justice est en danger ». Contacté, le ministre de la Justice Johnny Richard Andriamahefarivo précise que la démarche sur l’assainissement au sein des juridictions se poursuit. « Ces magistrats sont peut-être suspendus pour des motifs dépendants de leur fonction, pour des mesures administratives ou judiciaires» a-t-il avancé avec prudence, puisque la procédure est en cours sur le traitement de cas des concernés.

L’assainissement au sein de la Justice entre dans le cadre du changement opéré par le ministère de la Justice. Depuis le mois d’août, l’examen de dossiers des magistrats et des responsables des juridictions, en général, a été révisé. En ce qui concerne l’interpellation du SMM sur les récentes affaires impliquant les magistrats de siège, « La procédure est en cours et je vous en informerai au fur et à mesure. De toute manière, à part les trois, il y en a d’autres… », a-t-il ajouté.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi