Accueil » Régions » Infrastructures routières – Des travaux de point-à-temps sur plusieurs tronçons
Régions

Infrastructures routières – Des travaux de point-à-temps sur plusieurs tronçons

Ce grand trou signalé par des tiges en feuilles d’arbres, en plein centre- ville, n'a jamais été bouché.

La saison des pluies approche et l’on craint déjà les difficultés d’accès des rues dans plusieurs quartiers de la commune urbaine de Mahajanga. Plusieurs portions et ruelles principales de la ville sont en piteux état depuis le début de l’année. D’importantes crues ont sérieusement dégradé les infrastructures routières de la ville. De même, des tronçons de la route nationale 4 ont été également affectés et détériorés.

C’est dans cette optique que le maire par intérim, Emilson Ravelomanantsoa, a annoncé mardi la réfection de plusieurs axes de la cité des Fleurs. En fait, presque toutes les rues de Mahajanga nécessitent des travaux de réhabilitation et ce, depuis des années. « Les travaux de réparation seront des points-à-temps et les axes très dégradés seront les prioritaires. La commune se chargera des routes communales, les réparations sur la nationale incomberont au ministère des Travaux publics », souligne Emilson Ravelomanantsoa.

Cette partie de la route communale est dans une situation catastrophique depuis plus d’une décennie. De surcroit, elle est aggravée par un trafic important de poids lourds et camions, et par la circulation incessante des usagers qui prennent le bac vers Katsepy. Et pourtant, c’est une zone industrielle économique importante avec la présence de sociétés de pêcherie, des quais du port et pour les bacs qui relient Mahajanga aux deux districts de Soalala et Mitsinjo. Ce tronçon est totalement impraticable en saison des pluies, les eaux atteignent plus de 70cm de profondeur sur l’axe menant vers la brigade du port.

Le deuxième axe à réhabiliter concernera plusieurs rues, dont celle du port qui sur certaines portions est inondée en permanence durant les grandes averses et les cyclones. Certains véhicules risquent d’être submergés lors des graves intempéries.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi