Accueil » A la une » Assassinat de Danil Radjan – Les proches des suspects s’insurgent
A la une Faits divers

Assassinat de Danil Radjan – Les proches des suspects s’insurgent

Les familles des suspects demandent à ce que le secret de l’instruction soit respecté.

Les familles des suspects sur l’affaire Danil Radjan ont dénoncé le procès médiatique lancé contre leurs proches. Ils réclament la présomption d’innocence en attendant le verdict du tribunal.

LES familles des suspects sur le meurtre du Francoindien Danil Radjan ont choisi la sagesse hier pour répondre à la campagne médiatique lancée contre eux par la famille de ce franco-indien assassiné sur le parking de la City Ivandry au mois de septembre. Pas d’attaque personnelle donc ni grande révélation mais simplement un rappel à l’ordre pour dire que la mise sous mandat de dépôt ou le contrôle judiciaire ne signifie pas du tout que leurs proches sont déjà coupables et ont droit à la présomption d’innocence. Ils ont été particulièrement critiques à l’endroit des journalistes qui parlent de l’existence de preuves accablantes sans aucun verdict du tribunal alors que le procès sur cette affaire n’est censé démarrer que d’ici quelques mois.

«La présomption d’innocence est un droit des suspects et la mise sous mandat de dépôt peut être motivée par plusieurs raisons comme la protection de leur vie et pas uniquement parce qu’ils sont coupables. Les médias ont déjà condamné nos familles avant le tribunal », s’insurge le porte-parole des représentants des familles lors d’une rencontre avec la presse, hier, à Andavamamba. «Nou s condamnons cette pression médiatique qui vise à influencer les juges dans leur verdict », poursuit-il.

Contrôle judiciaire

Rappelons que trois personnes, des agents de sécurité, sont envoyés en prison à Tsiafahy suite à cette affaire. Par ailleurs, un Français, patron d’une entreprise de sécurité, est libre mais placé sous contrôle judiciaire. Depuis leur déferrement au parquet, une véritable campagne médiatique a été lancée, évoquant l’existence de vidéo, photos et autres sur lesquelles suspects seraient identifiés. Sur ce point justement, la famille des suspects salue l’arrivée attendue d’enquêteurs étrangers qui pourront, entre autres, apporter leur expertise sur l’analyse de ces « preuves ».

«L’ arrivée de ces étrangers va accélérer la mise au grand jour de la vérité, particulièrement grâce au test ADN qui va être fait sur la corde avec laquelle le défunt aurait été étranglé », déclare l’avocat des suspects. «Même si nous avons déjà envie de crier que nos familles sont innocentes, nous préférons respecter le secret de l’instruction et faisons confiance en la justice pour faire la lumière sur cette affaire », déclare la famille des suspects.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi