Social

Kraoma – Ramassage du chrome à mains nues

Les employés de la Kraomita Malagasy (Kraoma) ramassent le chrome avec les mains. En panne depuis le mois de juillet pour des raisons d’éboulement dans des sites, la société minière ne tourne plus.

Les employés ont ainsi demandé à ramasser le chrome encore collés aux stériles jetés aux déchets, le stérile étant la roche laissée à la mine qui protège le chrome proprement dit. « En attendant les décisions de nos dirigeants sur le sort de Kraoma, nous avons pu récupérer près de 3000t de déchets de stérile, ceci en un mois. 800t de chromite ont pu en être obtenues. Toujours est-il qu’il manque encore les produits de traitement de la chromite obtenue»,
explique Dina Andria­nirina, représentant des employés. 95% des produits ramassés sont du chrome pur, aux explications toujours.

Transparence

Les produits sont indiqués ne pas être envoyés à l’exportation, car les employés réclament de la transparence sur l’utilisation des sommes perçues aux précédentes exportations. « Nous n’avons pas encore obtenu, entre autres,
notre salaire du 16 août au 15 septembre », ajoute l’employé. Le député de Tsara­tanàna, Alexandre Ratsi- ma­nosika plaide également en faveur des employés.

« Le président de la République est induit en erreur dans cette affaire. Je suis descendu constater de visu et la situation est catastrophique, notamment le côté social des employés », explique-t-il.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter