Régions

Baccalauréat dans le Nord – La fuite a peu d’effet sur les notes

Dans la province d’Antsiranana, les épreuves du Bac se sont bien achevées malgré la désorganisation due à l’annonce sur les réseaux sociaux d’une fuite de sujets.

Comme dans d’autres provinces, les candidats à l’examen du baccalauréat dont celle d’Antsiranana ont mis fin aux différentes épreuves. Dans la province d’Antsiranana, tout s’est bien achevé malgré les lacunes et les imperfections liées aux examens du baccalauréat ainsi que la désorganisation. Selon le bilan provisoire, l’examen s’est bien déroulé dans le calme pendant les trois premiers jours, mais une fuite de sujets annoncée sur les réseaux sociaux a troublé son déroulement. La plupart des candidats ont été totalement perturbés le quatrième jour à cause de cette nouvelle. Des fuites de sujets ont été annoncées quelques minutes après le début de l’épreuve.

Certes, les candidats antsiranais n’ont pas été, directement, concernés par une éventuelle fuite de sujets, mais les examens ont été suspendus dans certains centres, et les responsables ont décidé d’utiliser les sujets de réserve ou de garde. Ce qui a entrainé du retard dans le début de certaines épreuves.

Comme tous les ans, le baccalauréat a connu son lot de couacs. Examen mythique à Madagascar, le bac nourrit toutes les peurs, et toutes les rumeurs. En fait, la province d’Antsiranana n’a pas été épargnée par ce phénomène. Cet examen implique 15 074 candidats, toutes catégories confondues, qui ont noirci plus de 120 000 copies d’épreuves écrites à corriger, tout au long des deux semaines d’examen.

Mauvaises notes

Selon les indiscrétions de quelques correcteurs, jusqu’ici la fuite de sujets a eu peu d’effet sur les feuilles déjà passées sous leurs yeux, plus particulièrement celles de l’histoire-géo, SVT et physique-chimie. Des hypothèses ont été avancées pour en expliquer la cause, mais ils sont unanimes à faire part de la déception due à la baisse du niveau intellectuel des candidats. « En général, les notes sont mauvaises malgré la fuite annoncée », affirment-ils brièvement.

Les chiffres publiés par l’Office du baccalauréat d’Antsiranana ont montré que la série A2 détient
toujours le record. Le nombre des candidats y est de 9 306 sur les 15 074 inscrits, toutes séries confondues, suivis par la série D (3021 candidats). Dans les deux régions du Nord, Sava et  Diana, seuls 120 candidats ont opté pour la série C, qui sont donc les moins nombreux.

Côté enseignement technique, cinq sur les neuf districts de la province d’Antsiranana disposent d’écoles techniques. Cette année, 748 candidats, issus de ce département, ont affronté les différentes épreuves pendant deux semaines.

L’analyse des statistiques fournies par l’Office régional du baccalauréat d’Antsiranana atteste aussi la progression du nombre des candidates à l’examen. Sur les 15 074 inscrits dans la province d’Antsiranana, 7 042 sont des femmes et 8 042 des hommes.