Faits divers

Ampitatafika : Un forcené tué après homicide

Crise de folie à Ampita­tafika. Un forcené âgé de vingt-cinq ans a été battu à mort par le fokonolona, après avoir poignardé deux personnes. L’une de ses victimes a été tuée sur le coup. La deuxième a, par ailleurs, plongé dans le coma après qu’il lui a planté une lame en plein point vital. Ces scènes de violences sont survenues près du
pont d’Ampitatafika, dans l’après-midi de samedi aux alentours de 15 heures. De source auprès de la gendarmerie nationale, la cause de l’agression n’est pas identifiée.

Pour des raisons inexpliquées, le forcené se serait jeté sur les deux individus, couteau au poing. Son geste a suscité la colère des personnes sur place qui, en un éclair, se sont jetées sur lui pour le lyncher. Le quidam agonisait déjà lorsque la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Fenoarivo a été alertée. Les gendarmes ont, d’emblée, préconisé l’évacuation au Centre de Santé de Base II de Faliarivo du forcené, mais celui-ci a rendu l’âme en
chemin. Sa dépouille a été placée à la morgue de l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, où une autopsie a été effectuée.

Le rescapé grièvement blessé a été, pour sa part, placé en observation médicale. De source hospitalier, il a repris du poil de la bête. La brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Fenoarivo Ampitatafika est saisie de l’enquête.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter