TÉLÉCOMMUNICATIONS - La Paositra malagasy ouvre l’Agence Flagship à Antaninarenina


Des transformations plus qu’impressionnantes. Du bureau étroit, mal éclairé et sentant parfois une puanteur en plein de la Poste à Antaninarenina, il a émergé une Agence Flagship de la Paositra malagasy, spacieuse, bien aménagée et propre. Un endroit convivial. « Il s’agit de l’aboutissement de la modernisation de la Paositra malagasy, dans un contexte où elle devrait être en mesure de faire face à la concurrence. Par le recours aux évolutions sans cesse des nouvelles technologies et l’adoption de la digitalisation comme support de travail. Ce lieu d’une allure futuriste, illuminé de mille feux, l’Agence du futur, son autre appellation, reflète et traduit la volonté de l’actuel régime, suivant l’un des Velirano présidentiel, d’offrir des services publics efficaces, à la portée de tous, et de bonne qualité. Dans les 255 agences de la Paositra malagasy aux quatre coins du pays, il est envisagé d’installer des guichets uniques où les usagers pourront consulter des informations sur l’état-civil, le foncier ou les permis de conduire », a annoncé Tahina Razafindramalo, ministre du Développement numérique, de la transformation digitale, des postes et des télécommunications dans son discours à la cérémonie officielle d’inauguration, hier à Antaninarenina.

Agrément

Des agences du même type s’ouvrent également à Tolagnaro, Antsiranana, Fianarantsoa et Ambositra. « Celles dans la capitale, comme à Ambanidia, Andravoahangy, Antanimena et Ambohima­narina ont déjà connu le même lifting. Il n’est question d’une rénovation de façade, quoique c’est très beau à voir, mais un véritable état d’esprit novateur, une nouvelle mentalité et des méthodes de travail sortant des sentiers battus », précise Richard Ranarison, directeur général de la Paositra malagasy, fier des employés. Pour Riana Rasamima­nan­tsoa, président du Conseil d’administration de la Paositra malagasy, « il est important de restaurer la confiance aussi bien des partenaires financiers que des clients. Nous avons aussi adhéré à des organismes de dimension planétaire qu’est Union postale universelle ». Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, la Paositra malagasy vient d’avoir l’agrément de la Commission supérieure des banques et des finances, CSBF, comme étant une institution de microfinance. « Bientôt, il y aura le Paositra money avec toutes les déclinaisons des services financiers y afférents », se félicite Tahina Razafindramalo. La Paositra malagasy a ainsi réhabilité « sa maison-mère », emblématique et historique dans le quartier d’Antaninarenina qui est connu pour être un haut lieu des affaires, dans le sens noble de l’expression.
Plus récente Plus ancienne