Accueil » Magazine » Reprise de la pandémie – Le coronavirus revit dans l’Alaotra-Mangoro
Magazine Santé

Reprise de la pandémie – Le coronavirus revit dans l’Alaotra-Mangoro

Le nombre des décès continue de hausser, celui des nouveaux cas et des guérisons varient chaque jour.

Classée zone rouge en raison de la forte propagation du coronavirus durant le second trimestre de cette année, la région Alaotra-Mangoro vient d’enregistrer un décès lié au coronavirus ainsi que onze contaminés supplémentaires. Dans la région Analamanga, neuf nouveaux cas positifs ont été aussi signalés hier.

Le nombre maximal de personnes qui viennent de contracter le coronavirus sur les trente quatre révélés hier, se trouve dans l’Alaotra-Mangoro. Sur place, un médecin parle de « l’existence d’un comité de lutte contre le coronavirus dans chacun des cinq districts de la région que sont Ambatondrazaka, Amparafaravola, Moramanga, Andilamena et Anosibe an’Ala ».

Pour identifier le coronavirus chez les malades amenés à l’hôpital d’Ambatondrazaka, chef-lieu de la région Alaotra-Mangoro, le test par technologie GenExpert est effectué.

Circulation libéralisée

L’augmentation des nouveaux cas positifs dans la région Alaotra-Mangoro coïncide avec la reprise depuis hier, des liaisons routières dans l’ensemble du pays. La réouverture de la circulation des personnes en provenance et vers d’autres régions a été l’occasion choisie par le gouverneur Richard Ramandehamanana pour souligner « l’objectif zéro cas de coronavirus ».

Dix guérisons ont été également constatés hier, dans la région Alaotra-Mangoro où il n’y a plus de patient dans un état critique. En rapportant hier la découverte de quarante et un guéris et l’existence de vingt neuf cas graves, la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana a parlé d’un « taux de guérison de 91,45% ». Avec deux cent quatorze décès liés au coronavirus, le pays enregistre un taux de létalité de l’ordre de 1,35 %.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi