Accueil » A la une » Hospitalisation – Anosiala rouvre ses portes aux autres patients
A la une Magazine Santé

Hospitalisation – Anosiala rouvre ses portes aux autres patients

Afin de se rouvrir à d’autres patients, le CHU d’Anosiala est passé par un grand nettoyage.

La vie reprend son cours à l’hôpital d’Anosiala. Il accueille des patients autres que ceux atteints du virus de covid-19.

Le Dr Rado Razafimahatratra, directeur d’établissement au Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Anosiala, est arrivé de bonne heure à l’hôpital, hier. À 8 heures, il attendait l’arrivée d’un petit patient au bloc opératoire de l’établissement. « Il devrait déjà être là, je me demande pourquoi il n’arrive pas encore», s’interroge-t-il. Le médecin est impatient de mettre de nouveau en pratique sa spécialité, la chirurgie orthopédique. Ces sept derniers mois durant lesquels l’épidémie de coronavirus a sévi, le CHU d’Anosiala ne s’occupait que des patients atteints de coronavirus, surtout, ceux qui développaient la forme grave de la maladie.

Depuis le 7 septembre, Anosiala a de nouveau accueilli des patients autres que les patients frappés par le virus, en hospitalisation et en consultation externe. Le nombre de malades de covid-19 a fortement diminué dans l’hôpital, allant de plus de soixante dix en juillet, à moins de cinq, en ce mois de septembre. Avant cette réouverture, les agents de l’hôpital ont procédé au grand nettoyage et à la désinfection de tous les bâtiments.

Les patients n’arrivent pas encore en masse. En une semaine, seuls huit malades y ont été admis,  trois au service de la Chirurgie, trois à celui de la Pédiatrie et deux celui de la Médecine. Le bloc opératoire de l’hôpital a rouvert, depuis hier. « Je suis tout excité. Le bloc est le seul endroit au monde où je me sens le plus à l’aise », lance le Dr Rado Razafimahatratra avec beaucoup d’enthousiasme. Sa journée a été chargée. Il a opéré, avec d’autres professionnels de santé d’Anosiala, un enfant et deux adultes qui avaient des problèmes orthopédiques.

Places limitées

Ces patients ont attendu un certain temps, avant la réouverture du bloc opératoire. D’autres devront encore attendre, car l’hôpital n’est pas encore apte à recevoir plusieurs patients pour le moment. Les places sont limitées. « Plusieurs chambres sont occupées, car nous sommes obligés de séparer chaque patient par chambre, en attendant le résultat de leur test de dépistage de la covid-19, pour éviter tout risque de contamination. Lorsqu’il sera confirmé qu’ils ne sont pas porteurs du virus, nous pourrons alors libérer des chambres et les mettre dans une même pièce », rajoute le directeur d’établissement.

À l’heure actuelle, des patients qui présentent la forme grave de coronavirus sont encore hospitalisés à Anosiala. Ils seraient au nombre de quatre, hier. Ils sont isolés dans un service pour protéger les autres patients. L’hôpital demande aux patients de suivre les instructions de l’hôpital, pour prévenir le risque de propagation du virus de covid-19.

La réouverture des services du CHU d’Andohatapenaka en vue

Le CHU d’Andohatapenaka se prépare également, à reprendre ses activités d’ici peu. L’établissement hospitalier commence à libérer des salles et procèdera au grand nettoyage, avant d’accueillir des patients autres que ceux atteints par la covid-19. L’hôpital va redémarrer avec la réouverture des services de Gynécologie-obstétricale, de l’Imagerie médicale et de l’Oto-rhino-laryngologie (ORL). Deux ailes de l’hôpital seront, toutefois, réservées aux patients infectés par le coronavirus qui nécessitent une hospitalisation.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi