Accueil » Education » CEPE Atsinanana – Le doyen des candidats a 35 ans
Education

CEPE Atsinanana – Le doyen des candidats a 35 ans

Les  gestes  barrières  ont  été  néanmoins  respectées.

Dans la région Atsinanana, le taux d’absence est en légère augmentation. Les candidats ont entre sept et trente-cinq ans.

Dans la région Atsinanana, le plus jeune candidat au CEPE est un élève de sept ans, et le doyen en a trente-cinq. Dans cette partie du territoire, près de vingt-huit mille candidats sont inscrits dans cent- seize centres d’écrit. Le taux d’absence lors des épreuves d’hier, connaît une légère augmentation. « Nous enregistrons un taux d’absence de 6% contre 4% l’année dernière », indique Alain Nirina Razo­kiny, directeur DRENTP Atsinanana. Une situation prévisible selon le DREN, compte tenu la situation sanitaire. « À ma connaissance, certains élèves ne sont pas retournés à l’école après le confinement. Les candidats absents ont peut être eu des problèmes familiaux », avance-t-il.

Correction

Dans la circonscription de Toamasina I, près de sept mille élèves ont été inscrits à ce premier examen officiel. Cependant, trois-cent-quarante-six élèves ne se sont pas présentés, hier. Dans le centre CEG Ratsimilaho, plus de cinquante-deux élèves manquaient à l’appel.

Selon une source sur place, dans les coins reculés, parents et élèves ont dû parcourir des kilomètres avant d’arriver dans les centres d’examen. Certaines communes se sont organisées pour une cantine, hier. Les résultats du CEPE seront affichés à la fin de cette semaine dans tous les centres de la région Atsina­nana. « Les corrections s’activent auprès des soixante- dix-neuf centres de corrections. Nous faisons le maximum pour que les résultats soient publiés avant l’examen du BEPC », indique le responsable auprès de la DRENTP Atsinanana.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi