Accueil » Régions » Atsimo-Andrefana – Des sujets très ordinaires au CEPE
Régions

Atsimo-Andrefana – Des sujets très ordinaires au CEPE

Les gestes-barrières ont été respectés, tels le lavage des mains au gel alcoolisé avant d’entrer dans les salles d’examen.

Les candidats aux épreuves du CEPE ont traité des sujets qualifiés de communs. Des malvoyants et des malentendants ont également pris part à l’examen.

Il n’y a pas eu de questions particulières sur la covid-19. Ni de vers de récitation à compléter. Les sujets d’examen du CEPE pour la région Atsimo Andrefana ne sont pas sortis de l’ordinaire. Qui est le premier président de la République de Madagascar ? Qui a été le leader des Menalamba ? Ou encore comment s’appelle le premier européen venu à Madagascar et en quelle année ? Telles sont, entre autres, les questions qui ont été posées sur la matière relative à l’Histoire. Il a été également demandé de citer un instrument traditionnel malgache.

« Ce qui m’a juste semblé difficile, car il se peut que je l’ai négligé en classe, c’était quelques questions sur les sucs contenus dans les organes humains », commente Kaloy Hasindray, un élève de l’école privée Les Diablotins de Toliara. Vivien Mahasolo, élève de l’école primaire publique Centre dit avoir eu des problèmes dans l’épreuve de français relatifs aux fonctions des mots dans une phrase. Le sujet local a concerné la matière géographie où la délimitation du fleuve Onilahy a été posée. Dans la ville de Toliara, les masques et du gel ont été distribués à chaque élève avant le début des épreuves.

Une semaine

Deux malentendants et trois non-voyants ont passé les examens du CEPE au centre Houssein Memorial School de Toliara. Leurs sujets d’examen leur ont été soumis sous forme d’écriture braille. Quarante candidats sur les huit cent huit ont été absents aux épreuves dans cet établissement. « Il n’y eut pas d’incident majeur dans les neuf circonscriptions scolaires de la région Atsimo-Andrefana. Dix neuf mille six cent seize y ont été inscrits et mille neuf cent trois élèves ont manqué à l’appel soit un taux d’absence de 9,70% », explique Etsimifalo, directeur régional de l’Éducation nationale.

Le nombre des candidats cette année connaît une certaine hausse vu que dix-huit mille huit cent vingt six ont passé les épreuves du CEPE l’année passée. La plus jeune candidate est âgée de 6 ans et l’aînée des candidats a 20 ans. Les résultats sont prévus sortir avant le 21 septembre, date officielle du début de l’examen du BEPC. Soit dans moins d’une semaine. Quatre vingt un centres d’examen ont accueilli les élèves hier. Les corrections se dérouleront dans soixante huit centres.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi