Accueil » A la une » Antananarivo-Ville – Les noms de rue perdent leur praticité
A la une Social

Antananarivo-Ville – Les noms de rue perdent leur praticité

Les noms de rue ne sont plus pratiques comme indication dans la capitale.

Les gens ne connaissent plus les noms de rue dans la capitale. Ils ne sont plus pratiques pour les orienter.

Les noms de rues ne sont plus pratiques comme indication pour orienter des gens dans la ville d’Antananarivo. « La plupart de nos clients n’utilisent plus les noms de rues. Ils nous donnent plutôt des repères: des noms de restaurant, d’hôtel, de bâtiment public, d’église, de magasin », indique Liva Rajaona, un chauffeur de taxi-ville qui stationne du côté de Tsaralalàna, hier.

Pendant qu’ils attendaient des clients, Liva Rajaona et deux autres chauffeurs de taxi-ville avouent qu’ils ne connaissent que quelques noms de rues. « La rue Rabezavana à Ambodi­filao, la rue Menalamba à Antanimena, la rue Pape Jean Paul II à Tsarasaotra, L’avenue de l’Indépendance à Analakely». Ils ne sont pas allés au-delà de ces quelques exemples. « Je ne trouve pas la plupart des plaques sur lesquelles ces noms de rues sont indiqués. La Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) ne les met pas en valeur. C’est pour cette raison que personnellement, je ne les connais pas », explique un transporteur.

Une source auprès de l’Office Régional du Tourisme d’Antananarivo (ORTANA) affirme la non- praticité des noms de rue.

Méconnus

« Si vous donnez un nom de rue à titre indicatif, à des gens qui demandent des renseignements, cela ne marchera plus. Nous utilisons plutôt, des repères, pour le côté pratique », indique cette source. Cela pourrait être une entrave à la promotion du tourisme dans la ville d’Antananarivo. Les étrangers, habitués à se déplacer avec les noms de voies de communication dans leurs pays, pourraient s’égarer. En outre, il n’est pas rare de voir des conducteurs faire demi-tour, lorsqu’il y a une coupure de routes à Antananarivo. Car les noms de rues où la circulation est temporairement interdite et que la CUA mentionne dans ses annonces de coupure, sont méconnus. L’ORTANA l’a, par ailleurs, transformé en atout. Il les propose comme produit touristique. « Il y a des touristes qui sont intrigués par l’emplacement de ces noms de rue », rajoute la source auprès de l’ORTANA.

Attribution de noms de rue à deux anciens maires

Deux rues de la ville d’Antananarivo porteront les noms du pasteur Richard Andriamanjato et de Guy Willy Razanamasy. Le nom de la route entre Ambodivonkely et Andranomena sera attribué au pasteur Richard Andriamanjato et la route d’Ankerana, portera le nom de Guy Willy Razanamasy. Ces deux hommes ont été magistrats de la ville d’Antananarivo, pendant un certain temps. Richard Andriamanjato, de 1959 à 1977 et Guy Willy Razanamasy, de 1995 à 1999.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi