A la une

Toamasina : Andry Rajoelina met les bouchées doubles

Le président de la République Andry Rajoelina a passé le week-end à Toamasina. Il a effectué le suivi des travaux annoncés lors de ses trois premières visites.

Locomotive. La vie de la population de la région Atsinanana va connaître des bouleversements. Plusieurs projets d’infrastructures sont en cours. Andry Rajoelina, président de la République a effectué une tournée dans la capitale Betsimisaraka pour suivre la réalisation des travaux. Outre le lancement du dragage du canal des Pangalanes, il a visité le chantier de réhabilitation de la route nationale 5 reliant Toamasina à Mahavelona ainsi que l’évolution des travaux de construction d’une autoroute longue de 10 kilomètres. « C’est à nous de commencer les travaux. Les partenaires techniques et financiers vont nous rejoindre par la suite. Nous sommes la locomotive du développement », a-t-il déclaré lors du lancement des travaux de dragage du canal des Pangalanes.

L’un des « velirano » les plus attendus pour le quinquennat du président de la République c’est la construction des buildings.

Des paroles aux actes, la délégation composée entre autres du ministre de l’Aménagement du territoire et de l’habitat et des travaux publics, de l’Agence nationale du logement et des habitats (ANALOGH), a visité le site d’Ambohijafy, pour ces infrastructures pour la ville de Toamasina. « Les Malgaches méritent un logement décent et à loyer modeste. Nous avons identifié le site à Toamasina. Les bénéficiaires rembourseront un loyer modeste pendant quinze à vingt ans », explique-t-il.

Pour la quatrième fois depuis son élection, le locataire d’Iavoloha a visité Toamasina. La dernière date du 26 mai pour l’inauguration de l’École primaire publique d’Analakininina.

Inauguration
Les travaux ont été effectués en « quarante jours », et seront dupliqués dans toutes les régions. Auparavant, il s’agit de la réception du riz à bon marché « vary mora », annoncé lors de son discours d’investiture. Les premières cargaisons sont arrivées le 7 avril. Dans la foulée, il a posé la première pierre de la construction de la voie rapide reliant le port de Toamasina à la route nationale numéro 2. Une suite logique de sa première sortie en province le 18 mars pendant laquelle il a promis l’inauguration d’un stade dans les normes « avant le 26 juin » ainsi que l’arrivée d’un architecte espagnol pour étudier l’aménagement du bord de la mer de cette ville.