Economie

Filière maïs : L’offre loin de couvrir la demande

Hausse constante. Le prix du maïs sur le marché national inquiète les aviculteurs. Un constat expliqué par un éleveur exposant à la Foire Internationale de l’agriculture à Tanjombato qui s’est achevée hier. Chez les gros fournisseurs, les éleveurs achètent le kilo, en moyenne, à 1300 ariary. « La hausse du prix du maïs s’explique surtout par l’invasion des chenilles légionnaires mais aussi et surtout parce que l’offre n’arrive plus à suivre la demande », souligne un responsable chez Farmshop, une des principales enseignes de production de provende du pays. Les aviculteurs ont besoin de ces matières premières pour la production de protéine à administrer à leurs bêtes. Leur importation n’est pourtant pas simple. Alessandro Berti, directeur général du groupe Tozzi Green confirme : « Avec une production annuelle de 20.000 tonnes de maïs sur une exploitation de 5.000ha, le groupe n’arrive plus à répondre à la demande nationale. Nos clients sont les principaux producteurs de provende de poulet. Ils nous demandent de produire plus car le marché est en pleine expansion et ce secteur s’attend de plus en plus à une source de matières premières stables et de qualité ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter