Sport

Basketball –N1A : GNBC et SBBC détrônent les champions

Les amoureux de la balle orange gâtés et satisfaits. Les gendarmes et les Majungaises du SBBC remportent dans la douleur le titre national.

Vrai combat de titans. Confirmé, le basketball reste l’unique discipline qui arrive à remplir le palais des sports Mahamasina. La gendarmerie nationale basketball club Vakinankaratra chez les hommes et le Soma Beach basketball club Boeny chez les dames récupèrent le titre national en détrônant les champions en titre. La GNBC a défait in extremis le Club Omnisports de la Police Nationale (Cospn) Analamanga sur le score de 69 à 65. C’était son deuxième sacre après celui du 2016 outre la coupe du président en 2014. Un match à rebondissement, surtout lors des deux derniers quart-temps. Les gendarmes ont imposé un jeu très rythmé dès l’entame de la rencontre en menant largement 21 à 15 à la fin du premier quart-temps. À quatre minutes de la pause, le score était de 23 à 22 en faveur de la gendarmerie. Bien organisés, Mory et sa bande creusent l’écart en troisième période et mènent 53 à 42.

La quatrième période a été marquée par un réveil tardif et insuffisant des policiers. Ils ont réduit l’écart 63 à 60 à deux minutes de la fin et égalisent même 65 partout à 45 secondes du coup de sifflet final grâce aux deux lancers francs de Livio. Ils ont par la suite raté leurs deux dernières attaques alors que Chancy et Fabrice ont marqué leurs deux tirs du KO. « Apparemment, nous étions supérieurs physiquement », a constaté le coach de la GNBC, Jean François Andriamanalina. «Nous avons confirmé notre victoire en phase aller. Nous étions plus forts physiquement et efficaces en défense », a confié Fabrice, meilleur marqueur des gendarmes avec 16 réalisations lors de la finale. « Les joueurs étaient faibles mentalement vu qu’on était mené durant le match. Ils n’ont pas assuré la finition alors qu’on a eu beaucoup d’occasions pour égaliser », reconnait l’entraineur du Copsn, Hachim Hassan David.

Et de trois
La GNBC remporta ainsi la prime de 2 millions d’ariary tandis le Cospn a reçu pour sa part un million ariary. Ascut Atsinanana, classée troisième a gagné 400 000 ariary et 200 000 ariary pour Sebam Boeny, quatrième. Troisième titre pour SBBC après ceux en 2015 et 2017. Les Majungaises ont détrôné MB2ALL Analamanga. Après une rencontre équilibrée, SBBC sort vainqueur sur le score d’un demi-panier d’écart, 53 à 52. Défaite amère pour MB2ALL qui a pourtant mené 40 à 36 à la fin du troisième quart-temps.

Les deux formations ont aligné trois membres de l’équipe nationale chacune de leur côté. Les protégées de Ndranto Rakotonanahary ont encore maitrisé la situation durant la dernière période. Déterminées, Fanja, Sarobidy et Joce du SBBC se sont rebellées et leurs devancé leurs adversaires 53 à 50 à une minute et 36 secondes de la fin. Joce a par la suite réussi deux sur ses quatre lancers francs. En cours de la dernière minute, le club champion en titre encore arrivait à réduire l’écart, 52 à 53 mais les deux camps ont par la suite raté leurs dernières attaques et le score restait inchangé. «Nous étions plus matures et plus expérimentés. Cette finale a été plutôt un choc tactique entre les deux coaches », a mentionné l’entraineur du SBBC, Hyacinthe Randrianjafy. La troisième et la quatrième places sont revenues respectivement à deux clubs de Vakinankaratra en l’occurrence Ankaratra et JEA. Mory Ramanampamonjy de la GNBC et Sarobidy Randriantahiana du SBBC ont été élus respectivement meilleurs joueurs du championnat.