Accueil » Régions » Fête nationale française à Mahajanga – Reprise des activités au consulat général
Régions

Fête nationale française à Mahajanga – Reprise des activités au consulat général

Le Consul général de France (au milieu) avec le gouverneur de la région Boeny

La célébration de la Fête nationale française, jeudi soir à Mahajanga, a été exceptionnellement marquée par la présence du consul général de France, Jean Louis Roth.

LES autorités locales dirigées par le gouverneur de la région Boeny, Mokhtar Andrian­tomanga, et les ressortissants français résidant à Mahajanga, ont assisté aux festivités qui se sont déroulées à l’hôtel Les Roches Rouges à la Corniche. Dans son discours, le diplomate a dressé un bref bilan des activités du consulat général à partir de 2021 et surtout, depuis la réouverture des frontières.

« Le consulat général à Antananarivo, depuis le 14 juillet 2021, n’a pas chômé. Il a, par exemple, accueilli plus de dix mille Français dans ses locaux. Comme vous le savez, l’année 2021 a été difficile avec une longue période marquée par la pandémie de Covid-19 et la fermeture des frontières. En novembre, la vie a repris doucement, puis s’est accélérée à la fin de l’année et vous connaissez la suite. » Il a insisté sur l’activité « assidue et constante » du consulat général, depuis un an.

« Il a importé, avec l’aide de l’ambassade et de la société ISOS, sous-tutelle du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, onze mille six cents vaccins qui permettent d’organiser cinq sessions de vaccination à Antananarivo et trois sessions dans six villes. Au total, neuf mille sept cents Français et Européens se sont ainsi fait vacciner. ».

Rythme assidu

Concernant la nationalité française, « trois cérémonies, depuis le début de l’année, ont permis d’accueillir quatre vingt-une nouvelles personnes dans la nationalité française et une prochaine cérémonie nous permettra d’en accueillir trente demandes ».

Pour ce qui est de l’état civil, la fin de la crise sanitaire a contraint le consulat général à reprendre un rythme assidu. « Notre service a enregistré une augmentation de 40% des demandes, qu’il s’agisse de mariage ou de naissance. » L’atténuation de la Covid-19 a également marqué la reprise des missions françaises dans les provinces afin de réduire au plus vite les stocks de dossiers en instance. « Ces missions sont essentielles puisqu’elles nous offrent des rencontres riches entre nos agents et nos compatriotes », résume le consul général.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter