Accueil » Social » Examen du BEPC – Tous les candidats malentendants réussissent
Social

Examen du BEPC – Tous les candidats malentendants réussissent

Anja Razafitsifa rêve de devenir pâtissière.

Une réussite méritée. À 15 ans, Anja Razafitsifa, une malentendante décroche le Brevet d’études du premier cycle (BEPC). Voir son nom dans la liste des admis n’était pas une surprise pour cette adolescente. C’est une enfant studieuse, selon sa mère, Onja Razafitsifa. «J’ai beaucoup travaillé pour réussir cet examen.», raconte l’adolescente. Elle a excellé, selon elle, dans les épreuves d’Histoire et de Malagasy. Les matières scientifiques sont ses points faibles. «Les Mathématiques et les Physiques chimies m’ont effrayé. Les sujets ont été très difficiles.», enchaine-t-elle. Anja est élève du centre d’éducation pour sourds, Akama, aux 67 Ha. Les sept candidats de l’Akama à l’examen du BEPC ont tous réussi. «La préparation de nos élèves aux examens officiels commence dès les classes inférieures. Ils ont de la capacité.», indique Rivo Andriamampianina, directeur de l’Akama, pour expliquer ce taux de réussite 100%.

La surdité a touché Anja Razafitsifa, après sa naissance, suite à une complication de l’accouchement. Elle n’a pas laissé ce handicap auditif entraver son épanouissement. «Je n’ai pas de difficultés particulières, dans la vie. Je suis comme les personnes qui n’ont pas de problème auditif.», lance-t-elle.

Anja continuera ses études à l’Akama où elle est pensionnaire, jusqu’au baccalauréat. Après le baccalauréat, elle envisage de s’envoler à l’étranger. «Il y a très peu d’établissements universitaires pour les sourds à Madagascar.», regrette-t-elle. Son rêve est de devenir une grande pâtissière. «Nous devons avoir un but dans la vie. Il faut faire des efforts pour atteindre cet objectif. Nous devons rester optimiste et faire des efforts même si nous ne sommes pas comme toutes les personnes normales.», exhorte Anja Razafitsifa.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter