Accueil » Régions » Antsiranana – Les relations franco-malgaches en bonne santé
Régions

Antsiranana – Les relations franco-malgaches en bonne santé

Le consul entouré des autorités locales.

La communauté française d’antsiranana a célébré le 14 juillet comme il se doit. La preuve de la vivacité des relations franco-malgaches dans le Nord.

LES ressortissants français d’Antsiranana n’ont pas manqué de célébrer le 14 juillet , leur fête nationale. Ils se sont rassemblés dans l’enceinte du Consulat Honoraire de France à Diego-Suarez sis sur la rue Beniowsky.

On peut dire qu’il s’agissait d’un grand rendez-vous des Français ou ceux qui possèdent la nationalité française après l’apparition de la pandémie de covid-19. Mention particulière pour quelques couples binationaux présents à la fête.

Certes, la restriction budgétaire exige, cependant le 14 juillet est une fête prisée des Français. C’est l’occasion de rencontrer des compatriotes et de boire du champagne frais, surtout dans des pays où boire de l’alcool est permis . De se sentir un peu plus français que d’habitude.

Apparemment, la célébration s’est déroulée dans un esprit de solidarité et de convivialité.

Au cours de la journée du 14 juillet, de nombreux français se sont donné rendez-vous dans les différents restaurants de la ville, plus particulièrement sur le long de la rue Colbert, pour célébrer leur fête.

Côté officiel , seul le Consul honoraire Daniel Lozes a pris la parole devant ses invités, composés des autorités régionales civiles et militaires. Tout a débuté par un petit rappel sur l’origine de la célébration du 14 juillet, tout en citant la loi du 6 juillet 1880, la commémoration du 14 juillet 1 789 marquant la prise de la Bastille, symbole de la liberté et de la fin de l’ordre ancien. Mais, c’était également le 14 juillet 1790, la fête de la Fédération, manifestation de répit et de volonté de concorde dans la tumultueuse épopée révolutionnaire.

Liens historiques

L’occasion lui a aussi permis de mettre un accent particulier sur l’amitié forte et solide qui se traduit par des relations intenses entre les deux pays et leurs peuples.

« Une des forces de cette relation, ce sont les hommes et les femmes qui l’incarnent au quotidien, car les Malgaches sont nombreux en France tandis que les français installés à Madagascar comptent environ seize mille résidents dont mille quatre cents dans la région Diana et plus de mille dans la capitale du Nord » a-t-il affirmé.

De ce fait, les relations bilatérales entre France et Madagascar s’expriment dans tous les secteurs, à savoir la culture , l’éducation, l’économie, l’investissement, la coopération… D’un autre côté, l’action des régions françaises est marquée par l’effectivité de la coopération décentralisée entre la Région Diana et les conseils généraux de Picardie, du Finistère, de Mayotte, qui depuis de nombreuses années réalisent des projets de coopération dans ces domaines.

Quoi qu’il en soit, la France et le Nord sont unis par l’existence des liens historiques et culturels très particuliers, tissés depuis belle lurette. Il en est de même pour le sentiment d’appartenance indianocéanique que partagent les deux populations, pour ne citer que celles de La Réunion et la région du Nord.

À l’issue de cette cérémonie, le consul a mis en exergue la coopération bilatérale qui se traduit par de multiples projets de développement , en particulier pour la région Diana. Citons entre autres les projets PADEVE et PADAP …

En ce qui concerne les activités du consulat de France d’Antsiranana pendant 2020- 2021, notamment avec la gestion de la pandémie de Covid-19, Daniel Lozes a souligné que son agence a enregistré quatre mille trois cent trente -cinq visiteurs sur un an et demi, toutes démarches confondues, soit deux cents quarante visites par mois. De plus, mille six cents touristes et visiteurs réguliers français sont aussi inscrits au registre… Malheureuse ment, les escales mythiques de navires français principalement à Antsiranana ont été réduits à quelques accostages sanitaires depuis la pandémie.

Lors de son intervention, le consul honoraire a déjà annoncé la fin de son mandat à la fin de cette année, après avoir passé cinq ans au service du consulat.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter