Accueil » Social » Solution aux embouteillages – Un diplomate norvégien suggère le vélo
Social

Solution aux embouteillages – Un diplomate norvégien suggère le vélo

Le diplomate Johan Kristian Meyer est venu à la CUA pour remettre son vélo avant son départ.

Le chef de Bureau de Norvège a proposé à la CUA le vélo comme solution contre les embouteillages.

La circulation dans la grande ville constitue une autre problématique à résoudre pour la population urbaine. Ce n’est jamais aussi compliqué que les habitants le croient. Les problèmes de la routine quotidienne causés par les embouteillages, la pollution de l’air, la hausse de prix du carburant ainsi que la complexité de la circulation due à l’insuffisance des infrastructures routières seraient anéantis par une simple méthode. Rouler en vélo. Cette expérience a été vécue par le chef de Bureau de l’ambassade Royale de Norvège à Antananarivo, Johan Kristian Meyer pendant son séjour à Mada­gascar.

Ce diplomate norvégien a parlé des avantages procurés par l’utilisation du vélo dans la capitale pendant deux ans. « Depuis mon arrivée à Madagascar, j’ai utilisé mon vélo pour circuler dans la ville. Ce moyen de transport facilite les choses et permet d’économiser du temps, de réduire les risques d’accident ainsi que de protéger l’environnement », témoigne-t-il.
Le chef de Bureau de Norvège se dit être satisfait des résultats. Tous les jours, Johan Kristian Meyer roule en vélo pour aller au travail. Sur la route, il se sent à l’aise surtout pendant les heures de pointe où les voitures sont bloquées dans tous les recoins des rues. « Plusieurs raisons m’ont poussé à choisir un vélo dont les effets sont positifs sur la santé. Il n’est pas nécessaire d’acheter du carburant, on gagne plus de temps. La bicyclette est nécessaire pour éviter les embouteillages et les conséquences de la pollution atmosphérique », ajoute le diplomate.

Encouragement
La mission de Johan Kristian Meyer à Madagascar touche à son terme. Il quittera le pays ce jeudi. Mais avant de rejoindre son nouveau poste au Mali, il a remis son vélo à la Com­mune urbaine d’Antana­narivo afin d’encourager les habitants de la capitale de suivre l’exemple.
La ville d’Antananarivo est très connue par la pollution atmosphérique. D’après le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, les points obtenus par la capitale malgache sont médiocres ces derniers temps en la qualifiant de troisième ville la plus polluée du monde. De nombreux projets ont été mis en œuvre pour palier cette problématique.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi