Accueil » Politique » Assainissement – Du matériel du Japon à la CUA
Politique

Assainissement – Du matériel du Japon à la CUA

La  signature  d’échange  de  notes  s’est  effectuée  en  présence du  Président  Rajoelina.

Doubler la capacité de collecte de déchets. Tel est l’objectif du projet pour l’amélioration des équipements de gestion des déchets solides pour une ville propre à Antananarivo. Un projet soutenu par le Japon, à travers son Agence de coopération internationale (JICA).

Pour renforcer la capacité de collecte des déchets solides dans la capitale, la commune urbaine d’Antananarivo (CUA), sera ainsi dotée de nouveaux équipements. Il s’agit “d’équipements liés à la collecte des déchets, au transport et aux activités d’élimination finale, contribuant ainsi à améliorer l’environnement sanitaire dans la ville d’Antananarivo”, explique Yoshihiro Higuchi, ambassadeur du Japon. Selon ses dires, le projet annoncé, hier, devra aussi atténuer les impacts environnementaux en prévenant les odeurs, la dispersion des ordures et les incendies au site d’Andralanitra “en le recouvrant de terre”.

Échange de notes

Une cérémonie de signature d’échange de notes sur ce projet d’assainissement s’est tenue, hier, au palais d’État d’Iavoloha. Pour un montant estimé à plus de 25 milliards d’ariary, le projet prévoit de doter la CUA de trente-trois chargeurs articulés, huit nouveaux points de collecte, de quatre excavateurs, six camions bennes, plus de trois-cents bennes à déchets et deux bulldozers. Une fois la vitesse de croisière des activités atteinte, la Société municipale d’assainissement (SMA), devrait parvenir à collecter jusqu’à 600 tonnes de déchets par jour.

La signature d’échange de notes d’hier, a porté sur un second projet intitulé Programme de dévelop­pement économique et social. Il s’agit de don d’équipements mobiles pour le forage de puits. Des camions, des appareils géophysiques, des groupes électrogènes et des machines de forage sont dans la liste des équipements qui seront remis dans le cadre de ce programme dont le but est de renforcer l’accès à l’eau potable. Pour l’ambassadeur du Japon, ces deux projets témoignent de la qualité de la coopération entre son pays et la Grande île, notamment, dans le contexte du 60e anniversaire de cette relation bilatérale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter