Accueil » Faits divers » Collision sur la RN2 – Deux chauffeurs de poids-lourds périssent
Faits divers

Collision sur la RN2 – Deux chauffeurs de poids-lourds périssent

Une semi-remorque et un camion chargé d’arachides se sont télescopés à vive allure. Leurs chauffeurs ont été tués sur le coup, et cinq passagers sont blessés.

Collision mortelle entre mastodontes. Les chauffeurs de deux poids-lourds ont trouvé une mort tragique lorsque leurs véhicules se sont percutés à grande vitesse sur la RN 2 dans la matinée d’hier. Pendant sept longues heures, la circulation a été complètement coupée à la hauteur d’Ampasamadinika, à environ une soixantaine de kilomètres de la ville de Toamasina, après le drame.

Ce tragique accident est survenu aux alentours de 9h 30. D’après les informations recueillies auprès de la compagnie territoriale de la gendarmerie à Toamasina, les deux camions impliqués dans cette meurtrière collision frontale roulaient à vive allure.

En provenance de Tana et faisant route vers la capitale du Betsimisaraka, l’un transportait une cargaison d’arachide. Venant de la direction opposée, le second est en revanche un porte-conteneur.

Dégâts importants
Après le choc à toute vitesse, le semi-remorque s’est immobilisé sur le côté droit de la route, en position inclinée, à deux doigts de se renverser. La face avant du tracteur est réduite en amas de ferrailles inextricables, bien que le conteneur trônant sur le plateau soit resté quasiment intact.

Le camion de marque Renault chargé d’arachide est pour sa part vrillé après la forte collision, et a terminé sa course effrénée sur toute la largeur de la chaussée. Sa partie avant est pulvérisée. Alors que le conducteur a été tué sur le coup, une jeune femme qui se trouvait avec lui dans la cabine a frôlé la mort.

À bord de la semi-remor­que, quatre blessés dont un enfant sont dénombrés, et le chauffeur y a laissé la vie. Les cinq rescapés ont été évacués à Toamasina, sitôt désincarcérés des pièges de métal.

Dépêchés sur les lieux après que l’accident ait été signalé, les gendarmes venus à la rescousse ont eu fort à faire pour que la circulation reprenne son cours normal.

Il leur à fallu intervenir là où se sont terminées les longues files d’embouteillage dans les deux sens. Une voie a été ouverte entre les colonnes de véhicules qui convergent vers le lieu de la collision pour que les voitures
légères puissent se frayer un passage.

La circulation n’est revenue à la normale qu’en fin d’après-midi, aux alentours de 17 heures.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi