Culture

Photographie – Serge Rakoto relate la crise en photos

Un instant immortalisé par l’œil photographique de Serge Rakoto forme un rébus définissant le coronavirus.

Onde positive. Crise est là. Et les œuvres, que le photographe Serge Rakoto publie régulièrement sur son compte facebook depuis le début du confinement, apportent du baume au cœur à ses amis. L’artiste compte faire une exposition virtuelle sur www. sergerakoto.com.

Très actif sur son compte facebook, Serge Rakoto relate son quotidien en images avec une certaine sensibilité. La série qui retrace le début de la crise sanitaire commence par une photo en noir et blanc montrant un passant dans la rue vêtu d’un T-shirt sérigraphié « corona » à côté d’un blindé de fabrication russe. Serge Rakoto arrive à faire un rébus pour définir l’arrivée de la pandémie à Madagascar. Il fait une dédicace aux amoureux éloignés et confinés par un cliché montrant deux cadenas suspendus formant un cœur sur une porte métallique. Il sensibilise aussi les gens à porter de cache-bouche à travers une photo de tuyaux et des bouchons.

« Le confinement laisse l’opportunité de faire du packshot, ce plaisir de faire des photos chez soi. On se laisse inspirer par les objets qui nous entourent. C’est une occasion de partager mon regard et mes photos aux passionnés du sixième art sur les réseaux sociaux. Des textes et des hashtags accompagnent chaque cliché, dans le but de sensibiliser les gens et de les aider à bien passer le temps », explique-t-il. Son style enchante ses amis sur le facebook. L’idée de faire une exposition virtuelle sur son site en découle.

Serge Rakoto voit la crise d’un œil photographique, même si les expositions d’envergures nationale et internationale sont actuellement reportées. Il constate que des nouveaux talents et regards photographiques verront le jour. « Pour occuper le temps pendant le confinement, certaines personnes avaient le déclic pour la passion de la photographie. Il faudra trouver une idée commune de partager notre travail », mentionne-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter