Sport

Lutte – Élection – Mamitiana Raveloson reconduit

Mamitiana Raveloson (au centre) réélu pour un troisième mandat.

Pas de suspense. La Fédération malgache des luttes et disciplines associées a organisé hier à Mahajanga son assemblée générale ordinaire, suivie de celle élective et celle extraordinaire, assistées par le secrétaire général du Comité Olym­pique Malgache, Harinelina Randriamanarivo.

Le président sortant, Mamitiana Raveloson, a été le candidat unique à l’élection. Quatre sur les cinq ligues existantes ont eu le droit de vote, entre autres Anala­manga, Ihorombe, Atsinanana et Boeny.

« Atsinanana a été défaillante car cette ligue n’a réalisé aucune activité en deux saisons », a précisé le président nouvellement élu.

Ainsi, Mamitiana Rave­loson est reconduit à l’unanimité avec, quatre voix sur quatre, au poste de président de la fédération pour un troisième mandat. Il a pris pour la première fois les commandes de la présidence en 2010 puis a été réélu pour un deuxième mandat en 2014 après la précédente élection à Fianarantsoa. L’élection s’est déroulée sans la commission électorale nationale indépendante.

« Le statut nous donne le choix… La mise en place de la CENI n’est pas obligatoire ou plutôt n’est pas nécessaire… et cela nous fait moins de dépense », a expliqué le président sortant, Mamitiana Raveloson, avant le scrutin. « Aucun autre candidat s’est manifesté à l’appel à candidature jusqu’à la date butoir de dépôt de dossiers, fixée le mercredi 8 mai », souligne le numéro un de la Fédération.

Parmi les quelques points marquants des deux mandats écoulés de l’équipe sortante sont entre autres l’organisation des cham­pionnats d’Afrique cadets et juniors, la toute première sur le sol malgache en 2012, et la qualification d’une athlète aux Jeux olympiques de Londres 2012, une toute première dans l’histoire également, en la personne de Josiane Soloniaina. Outre la participation en compétition internationale, Madagascar a eu deux arbitres internationaux depuis 2013.

« La Fédération a aussi, pendant les huit années d’exercice, priorisé la politique de relève et le rajeunissement de nos représentants en sorties internationales… Nous avons également initié l’ouverture vers d’autres disciplines associées dont les luttes traditionnelles. Et nous avons eu des représentants à deux reprises à des compétitions internationales », raconte le président reconduit.

Parmi les nouveaux projets figure la promotion du Beach Wrestling, ou la lutte de plage. Une compétition est prévue se tenir à Toama­sina ce dimanche 19 mai. « Pour les quatre prochaines années, nous allons déployer nos efforts à la préparation et la qualification aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 pour les seniors et les Jeux olympiques de la jeunesse de Dakar 2022 pour les jeunes. Ainsi nous multiplierons les stages dirigés par des experts en faveur des athlètes et des coaches ». Telle est la priorité du président réélu.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter