Accueil » Editorial » Suicide volontaire
Editorial

Suicide volontaire

L’épidémie de coronavirus a franchi un nouveau pallier hier avec le record du nombre de nouveaux cas. Les statistiques de mercredi ont révélé huit cent cinquante-neuf nouveaux cas. Un chiffre qui fait grincer des dents mais qu’il faut relativiser. Il faut plutôt tenir compte du taux de positivité. Ce record a été obtenu sur des tests effectués sur trois mille deux cent quatre vingt-quatre. C’est également un record au niveau du nombre de personnes testées.

Pour la journée de mercredi, le taux de positivité est de 26 % alors que la veille elle était de 33 % pour cinq cent quatre vingt-trois nouveaux cas sur mille sept cent vingt-deux tests réalisés.

Néanmoins il faut admettre que les tests ne sont pas systématiques et ne concernent que des individus déjà suspectés. Autrement dit, un test massif donnerait des statistiques encore plus angoissantes. Et en juger les pages consacrées aux annonces nécrologiques dans les journaux ainsi que le nombre de cercueil vendu en une journée par un menuisier à Andrefanambohijanahary, on se demande s’il existe une cohérence entre les chiffres officiels et les réalités sur terrain.

Dans tous les cas de figure, à l’allure où se développe la propagation de la Covid-19, ces records seront très vite battus. Le pic semble encore loin et pour le moment on passe les journées à compter les morts en découvrant que ni la jeunesse ni la musculature ne résistent à l’ivresse du virus.

Avec l’anarchie et l’indiscipline ambiante, il est difficile de casser la chaîne de transmission du virus. L’État a bien fait de prolonger les vacances scolaires alors que certains responsables des écoles privées veulent coûte que coûte reprendre les cours. Un véritable suicide volontaire, une décision écervelée et funeste. Il en est de même des transporteurs qui font pression pour la réouverture des frontières en promettant de faire maintenant ce qu’ils n’ont jamais voulu faire en un siècle.

La situation exige désormais des mesures radicales et strictes pour espérer gagner cette guerre contre le coronavirus. Tant qu’on reste dans les demi-mesures, on n’aura jamais les résultats attendus. L’épidémie gagnera davantage de terrain et chassera un à un les records.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter