Accueil » A la une » Andoharanofotsy – Quinze bandits se heurtent aux gendarmes
A la une Faits divers

Andoharanofotsy – Quinze bandits se heurtent aux gendarmes

Sans  peur,  les  malfaiteurs  ont  buriné  les  grilles de  protection  pour  les  arracher.

Munis d’armes à feu et de matériel de brigandage, quinze bandits ont attaqué une villa située en retrait de l’agglomération. Les forces de gendarmerie les ont repoussés.

Une onde de choc s’est abattue sur Morarano Andoharanofotsy dans la nuit de mardi à mercredi. La vélocité des gendarmes de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Andoharanofotsy a néanmoins permis de repousser les assaillants juste à temps. Tombés nez-à-nez avec les éléments d’intervention de la brigade, venus à la rescousse moins de cinq minutes après l’appel de détresse des victimes, les malfaiteurs ont détalé.

Cette attaque à main armée est l’œuvre d’une quinzaine de bandits. D’après les témoignages, les bandits avaient des armes à feu, outre des sabres ainsi que des outils de brigandage. Sans crainte, les malfaiteurs se sont déployés dans la propriété.

Aux aguets, la bande a placé des guetteurs aux alentours. Sitôt dans la propriété, ils se sont jetés sur les grilles de protection des fenêtres du rez-de-chaussée pour les arracher à coup de burin, de marteaux et de barre à pinces. Ils ont ensuite fracassé des vitres pour pénétrer dans la maison.

Guetteurs

Secouées par les coups de marteaux portés sur leur maison, les personnes prises pour cible ont été réveillées en sursaut. L’effraction a par ailleurs déclenché l’alarme mais cela n’a pas effrayé les brigands qui se sont introduits au salon de la famille attaquée lorsqu’une grille a fini par céder.

Après s’être mise à l’abri à l’étage, la famille livrée à elle-même a multiplié les coups de téléphone, lesquels ont retenti jusqu’à un député qui a relayé à son tour l’appel de détresse.

« Nous étions en patrouille lorsque les victimes nous ont joints au téléphone. Les éléments permettant de localiser la maison attaquée étaient précis. D’emblée, nous avons rejoint les lieux », indique le commandant de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Andoharanofotsy.

À l’entendre, la propriété assaillie est située à environ quatre kilomètres de la brigade. La voie de desserte qui y conduit est néanmoins en très mauvais état et le trajet prend plus de temps qu’il n’en faut. En train de faire des patrouilles dans les environs, les éléments de la brigade sont néanmoins intervenus in extremis.

« Les guetteurs de la bande armée ont aperçu notre véhicule lorsque nous étions à environ une centaine de mètres de la propriété assailli. Du coup, ils ont sonné le repli. Sentant le contrôle de la situation leur échapper, les bandits emportés par la panique ont pris la fuite », poursuit le commandant de brigade.

Repoussés de justesse, les voleurs ont fait main basse sur un ordinateur ainsi qu’un poste téléviseur.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi