Region

Tsiroanomandidy – Vive tension après un duel mortel

Ambatosariomby Tsiroanomandidy est sous surveillance de la gendarmerie  de la région Bongolava.

Une bagarre mortelle entre le fils d’un chef fokontany et un individu avec qui il a bu leur a coûté la vie. Un affrontement a été évité de justesse entre leurs familles.

Tension délétère à Kiraonimena Tsiroanomandidy. Deux morts sont constatés. Une bagarre ayant entraîné la mort de deux personnes expose le village d’Ambato­sariomby à un risque d’affrontement. Samedi, des habitants d’un village voisin, dont l’un des leurs est décédé lors d’une altercation avec le fils du chef fokontany d’Ambatosariomby, qui lui aussi a succombé, ont crié vengeance. Prêts à en découdre, ils ont menacé de venir en masse pour s’en prendre aux proches et familles du défunt habitant d’Ambatosariomby. Informées du danger menaçant, les autorités locales ont pris les mesures nécessaires afin de faire en sorte que les affrontements entre civils n’éclatent.
Alors que des personnes en état d’énervement total menaçaient de s’abattre sur le village en question, la gendarmerie nationale a été alertée de la situation plus que délicate. Afin de prévenir un trouble de l’ordre public mêlé d’actes de violence pouvant faire des victimes, la gendarmerie a rassemblé les éléments des unités limitrophes pour constituer un peloton et l’envoyer sur les lieux.
Au total, une quinzaine de gendarmes armés ont été envoyés à la rescousse. Avec l’arrivée des forces de défense et de sécurité, la vive tension a baissé d’un cran. Les autorités locales ont désamorcé l’agitation en entamant des pourparlers et en invitant les parties en conflit à discuter autour de la table des négociations.

Déploiement militaire
En même temps, les gendarmes ont sécurisé les lieux et un dispositif idoine a été établi pour éviter la reprise des hostilités. Une frêle accalmie plane à Ambato­saripomby après le double décès survenu pendant une rixe. Toujours aux aguets, les gendarmes tiennent à l’œil les personnes susceptibles de mettre le feu aux poudres dans cette affaire épineuse.
La bagarre ayant fait deux morts est survenue pendant un après-midi bien arrosé. Sous les vapeurs de l’alcool, les deux hommes se sont entretués après une violente dispute selon les termes utilisés dans un bulletin de renseignements quotidiens, parvenu au quartier général de la Circonscription Inter-Régionale de la Gendarmerie Nationale d’Antananarivo sis à Ankadilalana. Les circonstances exactes du double homicide ne sont pas détaillées. En revanche, les deux hommes ayant péri dans le duel mortel étaient armés selon les informations communiquées. La gendarmerie multiplie actuellement les recherches de renseignements. Les dépouilles du fils de chef fokontany et de la deuxième victime sont remises aux familles pour les funérailles.