Sport

Tennis – Championnat d’afrique U14 – L’équipe nationale ignorée par l’État

Le trio malgache chez les U14 filles est en quête d’une sérieuse référence continentale  après le succès durant le championnat d’Afrique australe.

Le tennis semble être le mal aimé du ministère de la Jeunesse et des sports malgré ses brillants résultats. La délégation en partance pour le championnat d’Afrique U14 a été royalement ignorée par Ambohijatovo.

Un triste constat. La délégation malgache prévue jouer le championnat d’Afrique U14 à Benoni en Afrique du Sud est en plein désarroi. Le départ est fixé ce jour à 2h du matin et on ne sait pas encore à l’heure où nous mettons sous presse qui partira et qui ne partira pas.
Il faut savoir que les parents des joueurs mêmes ont du chercher le financement pour le déplacement de leurs enfants. La délégation est composée de sept joueurs et d’un coach. Randy Rakotoarilala, Maholy Raza­kaniaina, Finoana Rakoto­malala, Mahefa Rakotomalala et Johny Rovanantenaina Minoherison sont prévus embarquer à Ivato et Miotisoa Rasendra partira de Nairobi pour rejoinde l’Afrique du Sud.
Après une assez sérieuse mobilisation qui a durée plus d’une semaine, les parents des joueurs et les joueurs eux-mêmes sont consternés car ils n’ont pas eu le traditionnel « tso-drano » ni de la part du ministre de la Jeunesse et des sports Tinoka Roberto Raharoarilala, ni de la part du président de la République Andry Rajoelina. Leur demande par voie de presse de rencontrer en personne ces responsables étatiques et ainsi avoir le fameux « tso-drano » n’a pas été entendue jusqu’à l’heure de départ.

Sans « tso-drano »
Pas plus tard que dimanche, Toky Ranaivo, venait de décrocher le titre de vice-champion d’Afrique U16 en Tunisie et il est assez triste de savoir que l’État malgache n’a pas déboursé le moindre ariary.
Avant le championnat d’Afrique qui est prévu se jouer du 23 au 29 avril, les joueurs malgaches feront un tournoi d’échauffement comptant pour le circuit africain U14 à Benoni. Sans « tso-drano », les joueurs seront quand même à Benoni pour défendre les couleurs malga­ches et honorer Madagascar.
Comme ils arrivent en avance pour mieux se préparer, le séjour en extra sera une autre charge a ajouter au prix des billets d’avion, des visas et des autres dépenses relatives au voyage.