Accueil » Politique » Plan émergence Madagascar – Huit milliards USD pour financer les infrastructures
Politique

Plan émergence Madagascar – Huit milliards USD pour financer les infrastructures

Le directeur cabinet de la Présidence, Lova Hasinirina Ranoromaro.

Les documents sur le Plan Émergence de Madagascar sont prêts. Sa présentation sera précédée d’une rencontre avec les partenaires la semaine prochaine.

Les projets structurels qui devraient être inscrits dans le Plan Émergence Madagascar (PEM) sont élaborés. Une rencontre avec les partenaires se tiendra la semaine prochaine.

Des projets sur les infrastructures, des nouvelles villes ainsi que les grands travaux routiers constituent la grande partie de ce plan. Pour la mise en œuvre de la réhabilitation des RN 12 A, RN 44, RN 13, RN 10, le gouvernement prévoit un budget de 5 milliards de dollars. Tandis que le budget alloué à la construction de l’autoroute desservant Antananarivo et Toamasina, d’une longueur de 285 kilomètres, est estimé à 3 milliards de dollars. Ces projets qui vont résorber de nombreux dysfonctionnements sur le plan de développement seront en premier lieu discutés avec les partenaires.

« La confiance entre l’État et les investisseurs régit le partenariat », note la souligne Lova Hasinirina Ranoromaro directeur de cabinet de la Présidence. Dans son programme, l’Exécutif ambitionne d’améliorer la performance dans la construction routière. L’objectif pour cette année est de couvrir les districts et les zones éloignées. Les travaux sur les dix kilomètres par district par an sont en marche. Ils s’étendent sur les routes nationales et devront aboutir à la création d’un nouveau réseau, à en juger l’explication fournie hier à Iavoloha.

Dans le PEM, chaque ministère est tenu de présenter son programme à l’issue duquel le ministre sera évalué. Le plan d’action devrait toucher le quotidien de la population pour que le développement puisse être concret. Globalement, les attentes inscrites dans le Velirano devraient être présentes dans le PEM.  Des solutions durables pour tous les secteurs sont attendues.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Une ardeur qui ne tient pas compte d’un paramètre important : la crise sanitaire . Le variant Sud Africain du SARS -Cov2 est à notre porte . La saisonnalité de l’épidémie est quasi-certaine . L’OMS a demandé urgemment à délivrer le vaccin dans les 100 jours pour tous les pays . Le ministre de la santé continue son cirque avec le CVO . Il ne faudrait pas jouer le malin avec cette mutation virale qui est plus « toxique » et le « ady gasy  » ne suffira plus .
    Le GEM a tiré la sonnette d’alarme que le plan Marshall du gouvernement avec ces infrastructures grandiloquentes n’est pas un plan de relance urgent pour l’économie et mettre un terme à la récession .Le directeur de cabinet à la présidence a omis volontairement d’évoquer les projets très discutables des infrastructures sportives gonflant le budget du ministère des sports .Les partenaires techniques financiers ne sont pas dupes . Déjà le report de la date de réunion met la puce à l’oreille .
    Le pays s’achemine vers une navigation à vue loin du réalisme avec le contexte mondial morose actuel en terme d’investissement et de création de richesses . Et ce qui est grave c’est cet entêtement d’aller dans le mur pour des raisons irrationnelles liées à un égo surdimensionné .

  • Rêve éveillé ?

    La France ne financera pas. Elle a ses propres autoroutes et ligne TGV à construire !
    La crise Covid et la Dette.
    Les contribuables Français en veulent pas payer pour un Président DJ qui veut VOLER les iles éparses.
    C’est l effet Boomerang…

    Il y a mieux a faire: déjà EAU et électricité pour TOUS les malgaches. Pas besoin d une autoroute. D ailleurs Toamasina n’est pas le meilleur endroit pour un Port Commercial. Diego Suarez ou Majunga sont mieux situé et une voie rapide serait moins couteuse, le relief étant presque plat.
    Bref des incompétents Ignare, dirigé par un Dj et « Sleepy N’tsay »…

    Dormez brave gens, le DJ remplit ses comptes offshore .

    • Beaucoup trop de fautes d’orthographes pour parler d’erreurs de syntaxes sous la rédaction instinctive . Rien que des diatribes d’un aigri et d’un frustré . La haine personnelle en filigrane avec le déversement de son venin gratuitement . Au final un demeuré sans cervelles qui tire le débat lamentablement vers le bas . Ce site mérite mieux comme commentaires sérieux et crédibles .Notre pays va remettre à sa place ce genre de pestiférés issus des caniveaux d’ailleurs .
      .

Voir aussi