Accueil » A la une » Météo – Un cyclone s’annonce à l’Est
A la une Social

Météo – Un cyclone s’annonce à l’Est

Les trajectoires probables du futur cyclone Éloïse .

Un troisième cyclone est en cours de formation dans l’océan Indien, depuis décembre. Madagascar serait dans sa ligne de mire.

Après Chalane et Danilo, un autre cyclone s’annonce à l’Est de Madagascar. La future Eloïse présente une menace potentielle pour Madagascar. Elle est prévue atterrir sur les côtes Est, selon les prévisions de la direction générale de la Météorologie. Le système se dirige vers Madagascar, il se déplace en direction de l’Ouest-sud-ouest. « Ce ne sont que des prévisions, pour le moment. Le système n’a pas encore évolué en cyclone. Ses trajectoires devraient se préciser, au cours du début de la semaine suivante », indique un prévisionniste à Ampandrianomby, hier.

Ce cyclogenèse, localisé à 2 000 kilomètres à l’Est d’Antsiranana, hier après midi, va s’intensifier, en cette fin de semaine. Il sera baptisé Eloïse, dans les 48 heures, selon les prévisions. Les conditions environnementales de l’océan Indien seraient favorables à son intensification. Il pourrait atteindre le stade de tempête tropicale, selon d’autres sources.

Pour le moment, ce système n’affecte pas le temps à Madagascar. Eloïse serait attendue pour le milieu ou la deuxième moitié de la semaine prochaine, si ce cyclone est prévu passé au nord des îles Mascareignes, entre dimanche et mardi.

Cyclone désiré

En principe, le passage d’un cyclone sur une terre habitable est défavorable, autant pour l’homme que pour les cultures. Il peut provoquer des accidents, si la population ne s’est pas bien préparée et si les infrastructures existantes ne sont pas résistantes aux cyclones. Pour une fois, le passage d’un cyclone est souhaité. « Ce sera la chance pour Madagascar de bénéficier de précipitations. La pluie n’est tombée que quelques jours, depuis le début de la saison. La prochaine saison culturale sera menacée si cette sécheresse persiste », avance un technicien.

Mais le cyclone n’apporte pas que de la pluie. Les vents forts sont dévastateurs. Et de fortes pluies peuvent provoquer des crues de rivière et des inondations. Chalane a perdu en intensité lorsqu’il a atterri non loin de Foulpointe, le 27 décembre, mais l’eau a monté à Toamasina, des personnes sont portées disparues dans la région d’Alaotra Mangoro, des maisons se sont effondrées, lors de son passage. La situation pourrait être pire, si Eloïse devenait un cyclone intense. Le Bureau national de la Gestion des risques et catastrophes (BNGRC) affirme que des équipements sont disponibles si des interventions étaient nécessaires.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi