Economie

Echanges – Mille entrepreneurs au sommet Afrique-France

Christophe Bouchard, ambassadeur de France à Madagascar lors de la présentation du Challenge des 1000.

Les entrepreneurs locaux ont jusqu’au 31 janvier pour s’inscrire au « Challenge des 1000 » afin de bénéficier d’une prise en charge gratuite, lors du sommet Afrique-France à Bordeaux, du 4 au 6 juin prochain. Lors de ce sommet, un salon professionnel appelé

« Cité des solutions pour la ville et les territoires durables » accueillera cinq cents exposants français et africains incluant les entreprises, start-up, ONG, société civile, bailleurs de fonds et institutions financières. Ce salon vise à échanger des solutions industrielles, technologiques, digitales et citoyennes pour les villes durables de demain. L’objectif recherché étant la concrétisation de projets urbains durables, financés de façon éthique et réaliste.

Les entreprises malgaches sont invitées à participer à ce Sommet pour présenter et mettre en avant leurs solutions relatives à la « ville durable ». « Pour les entrepreneurs qui ne disposeraient pas de moyens financiers suffisants, la France s’engage à prendre en charge mille entrepreneurs, notamment créateurs de start-up, c’est le challenge des 1000», affirme l’ambassadeur de France à Madagascar, Christophe Bouchard.

Deux conditions sont requises pour candidater afin de bénéficier de ce soutien aux startups. D’une part, en tant qu’entrepreneur, il faut avoir une activité en lien avec la ville durable.

D’autre part, l’entrepreneur candidat doit être porteur d’une solution innovante ou duplicable, à moindre coût et impact fort pour rendre les villes africaines et françaises plus durables du point de vue environnemental et social. Les candidats sont appelés à s’inscrire sur la plateforme digital-africa.co. Un jury fera la sélection et arrêtera la liste des bénéficiaires de la prise en charge par l’État français pour effectuer le déplacement à Bordeaux. D’après toujours l’ambassadeur de France, « C’est parce qu’à Madagascar ces enjeux de ville durable sont importants, qu’il importe que les entreprises malgaches soient présentes à Bordeaux. Les acteurs malgaches y ont toute leur place. La dynamique de l’innovation est en marche. De multiples initiatives existent et méritent d’être mises en avant ».