Accueil » Social » Épidémie de coronavirus – Le dépistage de la Covid-19 disponible dans les CSB II
A la une Social

Épidémie de coronavirus – Le dépistage de la Covid-19 disponible dans les CSB II

Le dépistage de la Covid-19 peut être maintenant effectué dans les CSBII.

Une jeune fille de 19 ans passe le test de diagnostic rapide de détection des antigènes (TDR-Ag) de la Covid19, dans un centre de santé de base niveau II (CSB 2) d’Antananarivo-ville. Ce test est disponible, dans les CSB d’Antananarivo, selon l’affirmation du ministère de la Santé publique, hier. Le résultat du test est immédiat. Cette jeune femme a appris qu’elle est porteuse du virus de Covid-19, en l’espace de quelques minutes. Le taux de positivité est élevé.

Sur huit personnes qui ont passé le test, dans cette formation sanitaire, récemment, six ont été confirmés positifs. « C’est normal si le taux de positivité est élevé. Nous n’effectuons le test que chez les cas forts probables : ceux qui présentent des symptômes de la maladie et ceux qui ont été en contact avec des cas positifs », souligne un médecin. Cette jeune fille, par exemple, a vomi et a été prise par une grosse fatigue. Elle a été, en contact, avec un porteur du virus de Covid-19.

Le test est limité, surtout, pour éviter le gaspillage. Le nombre de réactifs dans les centres de santé n’est pas très nombreux. « Nous avons obtenu une cinquantaine de tests. Nous repasserons la commande lorsqu’ils seront épuisés », enchaîne le médecin.

Le ministère de la Santé publique a décidé d’effectuer le dépistage de la Covid19 dans les formations sanitaires de proximité, depuis le rebondissement de l’épidémie de coronavirus. Le test est disponible au niveau de dix-huit CSB II, à savoir, Isotry Annexe, Antohomadinika, Analamahitsy, Antsahamamy, Andraisoro, Ampasanimalo, Isory Central, Ambohitsoa, Amboniloha, Ambohimanarina, Antanimena, Tsaralalàna, Ambohimangakely, Mahamasina, Ambohidroa, Andohalo et Ambohipo. L’objectif étant de couper la chaîne de transmission du virus, et d’accélérer le diagnostic des cas suspects. « Le diagnostic rapide de la maladie permettra, surtout, de prévenir le développement de sa forme grave. Le patient est pris en charge et suivi à temps. On n’attendra plus le résultat du test PCR, au bout de trois, quatre jours, pour commencer le traitement», rajoute notre source.

Cette jeune fille ressort de ce CSB 2 avec sa mère, avec les traitements de la Covid-19 dans les mains. Le traitement de cette maladie est disponible dans les formations sanitaires de base. Il est gratuit.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter