Accueil » Culture » CCESCA Antanimena – Erick Manana émeut ses inconditionnels
Culture

CCESCA Antanimena – Erick Manana émeut ses inconditionnels

Erick Manana conquiert le public du CCESCA venu nombreux le retrouver

Un concert tout à son image, conjuguant avec brio sa simplicité avec son efficacité une guitare à la main sur scène, le tout sublimé par sa musicalité unique. C’est ainsi que se décrit la rencontre entre le talentueux Erick Manana et son public au CCESCA Antanimena dans la soirée du vendredi.

Comme il l’avait promis, Erick Manana allait laisser la part belle à la nostalgie tout au long de ce concert, juste pour le plaisir de pouvoir communier à nouveau avec le public après cette dure période où ils étaient contraints de s’éloigner l’un de l’autre. C’est avec son titre « Vakoka » qu’il débute le concert, s’ensuivent les incontournables « Tsiky malefaka », mais aussi « Ngôma », « Fitiavako an’i Mama », « Vorombe » ou encore l’émouvant « Aza hilaozanao ».

Erick Manana tenait absolument à profiter comme il se doit de chaque minute passée avec ses fans. L’émotion était ainsi des plus palpables dans la salle, lorsque pour le plus grand plaisir du public, il convia à la surprise de tous ses plus illustres pairs à se joindre à lui sur scène dans la seconde moitié du concert. C’est ainsi avec une grande fierté qu’il a accueilli Dama et son fils Maharo à ses côtés, mais également Benny et Bebey.

Les copains de toujours, devenus quasiment pour lui des frères, avec qui il s’est plu à chanter à l’unisson avec le public aussi quelques-uns de ses plus belles compositions d’antan. De Lolo sy ny tariny avec les fameux « Bao­-mijijy » et « Raha mankany » aux intemporelles chansons de Razilinah, Erick Manana a assuré le spectacle. Des retrouvailles exceptionnelles qu’il doit à l’organisation du Centre Section Musique (CSM) Isoraka et ses partenaires, mais surtout à ce public qui lui reste fidèle et à qui il donne déjà rendez-vous en 2022 pour la célébration de ses 45 ans de carrière. « J’ai déjà plus que hâte de revenir pour festoyer à nouveau avec vous » confie-t-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter