A la une Actualités Politique

Sommet de la francophonie – Une trentaine de chefs d’État confirmés

Sauf changement, Madagascar accueillera, la semaine prochaine, au moins une trentaine de dirigeants étatiques. François Hollande sera de la partie les 26 et 27 novembre.

Correct. Madagascar entame cette semaine les derniers jours de préparatifs de l’accueil du sommet de la francophonie. Si sur certains chantiers, c’est encore le branle-bas de combat pour les dernières finitions avant le coup d’envoi de l’évènement le 21 novembre, les bribes d’information qui filtrent du cercle gouvernemental indiquent que les invités de marque que sont monarques, chefs d’État et de gouvernement, seront au rendez-vous.
Aux dernières nouvelles, « un peu plus d’une trentaine de chefs d’État ont confirmé leur présence », indique une source avisée. Certaines indiscrétions se veulent plus précises et affirment que « trente cinq chefs d’État », seront à Madagascar lors du sommet des Chefs d’État les 26 et 27 novembre. Un nombre qui entre dans la moyenne des derniers sommets. La présence de leaders étatiques au sommet de Dakar, Sénégal, en 2014 par exemple, avoisinait également la trentaine.
Se référant à la désillusion du sommet du Marché commun de l’Afrique oriental et austral (COMESA), une source gouvernementale refuse à se hasarder à donner des chiffres précis ou des estimations. « Des dirigeants peuvent prévenir de leur présence ou se désister à la dernière minute. Tout dépend du contexte et des opportunités dans leur pays », indique-t-elle.
Certains souverains ont déjà fixé le programme de leur séjour dans la Grande île. Mohamed VI, roi du Maroc, devrait être parmi les premiers arrivants.

Lobbying
Le monarque devrait faire un détour par Antsirabe, où il se rendra en « pèlerinage » sur les lieux d’exil de son grand père, le roi Moha­med V, dans les années 50. Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, devrait lui aussi débarquer à Mada­gascar un peu à l’avance.
D’après les informations, le chef du gouvernement canadien, sauf changement, a inscrit à son programme une visite des sites du projet Ambatovy, où une multinationale canadienne figure parmi les principaux investisseurs. Une autre information ayant filtré et confirmée par une source diplomatique est que François Hollande, contrairement aux diverses rumeurs qui fusent, sera présent durant les deux jours du sommet des chefs d’État.
Les dirigeants africains devraient être légion lors du sommet d’Antananarivo. Pour réunir ce beau monde dans la capitale, « la diplomatie malgache a fait un grand effort. La ministre Béatrice Atallah, par exemple, à chacun de ses déplacements, a remis en mains propres les cartons d’invitation des chefs d’État ou de gouvernement à ses homologues, tout en affirmant de vive voix les sollicitations de l’État malgache », indique une source ministérielle.
Il est cependant concédé que le rôle qu’a joué Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), est aussi pour beaucoup dans ce rassemblement de chefs d’État. Pour son premier sommet à la tête de l’Exécutif de l’OIF, l’ancienne journaliste aurait intensifié le lobbying, et pesé de tout son poids pour faire du rendez-vous d’Anta­nanarivo un succès, et lui donner le maximum de rayonnement international.

Garry Fabrice Ranaivoson

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Le sommet de la francophonie… on compte les jours. On verra les commentaires des détracteurs après le sommet, ce sera intéressant, avec toutes ces polémiques depuis l’annonce de l’organisation par Madagascar de l’événement haha. Pari tenu? Pari perdu?