A la une Culture

Danse contemporaine – « Vivace » illustre la complémentarité d’un duo

La présentation d’une pièce chorégraphique d’envergure internationale sur la scène artistique nationale suscite toujours l’engouement de notre communauté artistique. De plus, la danse contemporaine en soi connait un gain d’intérêt grandissant aussi de la part du grand public, s’épanouissant abondamment auprès de la jeune génération.

Autant vous dire que l’annonce du spectacle de danse contemporaine « Vivace » à l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely pour deux dates ce week-end n’a donc pas tardé à titiller la curiosité des inconditionnels du genre.

Respectivement le 18 octobre à 19h et le 19 octobre à 16h, la pièce du chorégraphe Alban Richard du Centre chorégraphique national de Caen en Normandie s’annonce comme une épopée artistique entrainante auquel le duo de danseurs francophone Anthony Barreri et Yannick Hugron donnera vie. « Vivace » en italien, signifiant « avec entrain » dans la langue de Molière retranscrira ainsi avec vigueur et éclat la créativité, la complémentarité et la vivacité de ce duo sur la scène de l’IFM Analakely.

Autant la prestation du duo s’avèrera ainsi enivrante et exaltante, le tout en étant gracieuse et poétique à la fois, « Vivace » brillera aussi par la touche particulière qu’Alban Richard apporte par le biais de la musique. De quoi inspirer les danseurs nationaux, le spectacle se sublimera d’un répertoire qui conjugue d’une manière irrésistible le genre baroque à la pop, mais aussi des musiques traditionnelles à l’électro, tandis que Anthony Barreri et Yannick Hugron communient sur scène bercés par l’éclectisme de ces mélodies.

Une pièce chorégraphique à apprécier autant pour s’instruire que pour se laisser entrainer dans l’univers atypique d’un éminent chorégraphe français, « Vivace » sera aussi présenté à l’Alliance française de Toamasina. En outre, il
s’affirme aussi comme une introduction tonique et ludique aux propositions chorégraphiques malgaches à venir sur les planches de l’IFM Analakely.