Social

Baccalauréat technique – Les correcteurs réclament une session exceptionnelle

Les enseignants correcteurs, hier à l’université d’Antanarivo, exigent qu’une session exceptionnelle soit organisée pour le baccalauréat technique. « Comme les autres candidats de l’enseignement général, ceux de l’enseignement technique ont également subi des perturbations durant certaines épreuves, entre autres les matières générales.

C’est pourquoi nous réclamons cette session exceptionnelle », explique Roland Aimé Rakotomalala, Président du syndicat des travailleurs du ministère de l’emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle hier à dans l’enceinte du Campus de l’université d’Antananarivo. Il soutient la tenue de cette session vue la situation. « Plusieurs candidats ont été dérangés suite aux incidents, surtout ce qui concerne les sujets. Ce qui justifie une session exceptionnelle afin qu’il y ait une égalité de chance avec d’autres candidats. De plus, ces candidats ont dès leurs premières années préparé leur baccalauréat », ajoute-t-il. Pour la matinée, une réunion des correcteurs a eu lieu « Après une réunion ce matin (ndlr : hier matin), nous avons décidé d’attendre jusqu’à ce qu’une décision soit prise jusqu’en fin d’après-midi. Un pourparler entre les responsables du ministère de l’enseignement supérieur a été effectué », enchaine-t-il.

Correction reportée

Prévue commencer hier, la correction des copies a été ajournée pour ce jour à cause de cette requête. Contacté vers la fin de la soirée, le président des syndicats a affirmé que le processus de correction attend la décision.

« Nous n’avions pas effectué la correction ce jour, à cet effet, nous attendions le dénouement de la situation demain vers 7 heures (ndlr : ce jour). Dès lors, nous allons entamer ou pas la correction », explique Roland Rakotomalala.

D’un côté, il nous a été communiqué que la situation de ce jour n’aurait pas d’impact sur la sortie du résultat de l’examen du baccalauréat général, prévue le 19 octobre. « Cette situation n’aurait pas d’incidence sur les résultats du baccalauréat général, qui se déroule bien. Quant à la tenue de cette session pour le baccalauréat technique, celle-ci sera déterminée en fonction des décisions prises par le ministère dans ce sens », conclut le Professeur Jerome Rasoloarimanana, Président du jury.