Politique

Journée mondiale de la jeunesse – Les évêques fustigent des candidats

L’élection présidentielle a été au centre du discours de clôture de la JMJ.

Les évêques dénoncent les récupérations politiques de la Journée mondiale de la jeunesse par certains candidats. Ils invitent les jeunes à procéder à un vote responsable.

Uppercut. La campagne électorale entre dans sa deuxième semaine. Les candidats exploitent toutes les opportunités pour soigner leurs images. À l’occasion de la neuvième édition de la Journée mondiale de la jeunesse à Mahajanga, plusieurs concurrents à la présidentielle ont fait acte de présence d’autant que cette manifestation coïncide avec le début des propagandes. Cet événement regroupe cinquante mille jeunes issus des quatre coins de la Grande île, un électorat potentiel. Lors de la messe de clôture à Belobaka, l’archevêque d’Ihosy, monseigneur Fulgence Razakarivony a remis les candidats à leurs places. « Ceux qui se sont portés candidats, ne tombez pas dans la tentation de récupérer la Foi pour votre propre intérêt et dans votre conquête du pouvoir », précise –t-il.
L’organisation d’un tel événement mobilise des moyens considérables. Ainsi, les candidats rivalisent de générosité en sus de leur présence physique « en toute bonne foi ». Afin de lever des ambiguïtés, les propos de l’archevêque d’Ihosy ont été sans équivoque. « Dans le respect de votre liberté et pour vous permettre d’écouter votre conscience, l’Église ne soutient aucun candidat pour la présidentielle », continue-t-il.

Cadeaux éphémères
Pendant la campagne électorale, l’argent coule à flot. Des candidats utilisent des moyens insolents pour séduire les électeurs. Cette situation ne laisse pas les évêques indifférents. Ainsi, ils ont demandé aux jeunes à se rendre aux urnes et de procéder à un vote responsable. L’archevêque de Mahajanga Roger Victor
Solo Rakotondrajao n’a pas ménagé ses propos dans ce sens. « N’échangez pas votre voix contre des cadeaux éphémères. Ne vous fiez pas aux beaux discours et aux fausses promesses. C’est une arnaque et une forme de corruption », a-t-il martelé.
Concernant la vie nationale, les communications de la conférence des évêques n’économisent pas de critiques sur les pratiques politiques. Lors de la messe d’installation du cardinal Désiré Tsarahazana à Toa­masina, il déplore, à titre d’illustration « les fausses promesses et la corruption ». Face aux incertitudes corollaires à l’élection, l’Église catholique invite les jeunes à prendre leurs res­ponsabilités. « La prochaine élection déterminera les cinq prochaines années. Ne restez pas observateurs, soyez des acteurs. (…) Je vous invite ainsi à contrôler et à défendre la justice et la transparence », conclut monseigneur Fulgence Razakarivony.
Les rideaux de la neuvième édition de la JMJ tombent. Les jeunes se donnent rendez-vous à Antsirabe en 2021 pour la dixième édition.

 

9 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Betsaka mihintsy ireo mitady hanararoatra ity hetsiky ny fiangonana katoliaka ity raha tsy hiteny afatsy i Ravalomanana sy i Rajoelina fotsiny. Aleo tsy hifangaro ny resaka fivavahana sy politika fa aza dia hampiesonina hatramin’ny finoana raha tena kristiana marina anreo ireo e.

  • Soa ihany fa niteny an’izay ny eveka fa rahat sy izany efa nisy saika hanararoatra mihitsy ireo kandida ireo, ary ny olona toy izany dia tsy mendrika ny atao filoha satria mividy ny safidim-bahoaka ary ny tombotsoany ihany no tadiaviny.

  • Misy ireo kandida mialokaloka fotsiny amin’ny finoana sy manararotra ny tafika masina mba hanaovana propagandy. mampalahelo fa rehefa propagandy ihany anefa izy ireo vao hita amin’izany fa rehefa andavan’andro dia tsy hita amin’izany mihitsy. I Ravalomanana ihitsy no voalohan-daharana ao

  • Ny olona tsy miraharaha n’inona ohatran’ny dry ANdry Rajoelina tsy miraharaha izany fa ny ataony ihany no ataony ,zarany aza misy izao fotoana izao anaovana propapandy,hita tsy mendrika ny antsoina hoe krisitianina.

  • Ry Tony ,,, tsy misy fandraràna Ny kandida hanana ny Finohany , Ary tsy misy fandraràna ny fitantanam-pirenena @ fivavahana , ny mpanjanan-tany no nametraka ny laïcité tao anatin’ny constitution-ny , Ary nasiana nampiarina teto amintsika , izany tsy midika hoe ; mandrara ny fivavahana Kristiana , fa kosany mamela malalaka ny fivavahan’ny hafa , Ary ny fanononana ny Anaran’i Andriamatoa Ravalomanana , dia miendridrika avy hatrany fa Foza no miresaka !!! Heinnnn …