Accueil » Actualités » Andralanitra – Des nuages toxiques menacent
Actualités Social

Andralanitra – Des nuages toxiques menacent

Les quartiers voisins d’Andralanitra s’obscurcissent dans un brouillard toxique. Leurs habitants signent une pétition.

Raz le bol. Des nuages épais et toxi­ques couvrent les quartiers de l’Est de la ville d’Anta­nanarivo, dont Ambatomaro, Antsobolo, mais aussi, Ambohimangakely, Ambohi­mahitsy, Soamanandrarina, Mahazo, depuis quelques semaines. Il s’agit des fumées émanant de la combustion des déchets sur le site de déchargement à Andralanitra. Asphyxiés, leurs habitants signent une pétition pour revendiquer le déplacement du site de déchargement, de l’endroit. L’initiative est partie d’une société sise à Ambatomaro. « Notre santé se détériore avec ces brouillards toxiques et nauséabonds qui persistent du matin au soir. En ce moment, les fumées sont moins denses, mais dès fois, on n’arrive même pas à voir ce qu’il y a à côté car les fumées sont très épaisses », confie une des signataires de la pétition, hier.
Ces personnes se plaignent de crise d’asthme, de toux sèches et d’autres problèmes respiratoires. Les enfants seraient les plus vulnérables. Quelques responsables des centres de santé de ces quartiers rapportent une prédominance de ces problèmes respiratoires. « Sur une trentaine de personnes que nous recevons quotidiennement, la majorité souffrent de problèmes respiratoires. Et la crise d’asthme allergique est l’une des premières causes du décès dans ce quartier», explique Hanta Randria­nirina, médecin d’un centre de santé à Andralanitra. « Moi-même, je souffre de ce problème. Un pneumologue m’a conseillé de quitter ce lieu », ajoute-t-elle.
Sanction
Des employés du Service autonome du maintien de la ville d’Antananarivo (Samva) expliquent qu’il est normal si les déchets sur le site de déchargement s’enflamment, actuellement. Ils donnent deux explications. « Soit, ce sont les briquets des ordures ménagères qui explosent en étant exposés au soleil. Soit ce sont les recycleurs de déchets, cherchant des matières comme le cuivre, le plastique, qui l’allument volontairement pour faciliter leur fonction », explique l’un d’eux.
Une réunion entre les autorités locales de la commune rurale d’Ambohi­mangakely, le ministère de l’Eau, de l’hygiène et de l’assainissement, le ministère de l’environnement, le Samva et des éléments des forces de l’ordre a eu lieu, il y a quelques mois, en vue d’une mesure pour sanctionner les auteurs de ces brouillards, mais cette réunion n’a pas mené à grand chose.
La mise en place de nouvelles décharges hors de la ville et dans un endroit peu habité est l’ultime solution, selon des techniciens du Samva. C’est, d’ailleurs, ce que réclament les signataires de la pétition. Ce projet a déjà été envisagé depuis quelques années, mais jusqu’ici, il est toujours au point mort.

Miangaly Ralitera

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter