Accueil » Social » Infrastructures routières – Les travaux à Ambohitrimanjaka-Ivato vont reprendre
Social

Infrastructures routières – Les travaux à Ambohitrimanjaka-Ivato vont reprendre

Les travaux de construction de la route Ambohitrimanjaka-Ivato vont reprendre. « Ceux-ci ont été suspendus, suite à quelques soucis. Nous pouvons reprendre la construction d’une partie de la route, là où les problèmes ont été résolus », a annoncé le ministre des Travaux publics, Jerry Hatrefindrazana, hier, lors de la visite des avancements des travaux de construction des routes AmbohitrimanjakaIvato, Antsofinondry, et Mahitsy.

L’indemnisation des propriétaires de terrains, de rizières et de maisons, touchés par la construction de cette infrastructure routière aurait bloqué les travaux. Le ministre a assuré qu’ils seront indemnisés. La discussion avec ces propriétaires se poursuit.

En outre, des réunions techniques sur la reprise des chantiers se tiendront, à partir de ce jour. La réinstallation de tous les engins et des ouvriers qui poursuivront les travaux, est prévue pour la semaine prochaine. 45% des travaux ont été achevés, lors de la suspension des travaux. En cette reprise, le ministre des Travaux publics souligne que la première phase devrait être terminée dans sept mois. « Une partie de la route pourra être utilisée pour éviter les trafics, lorsque cette première phase sera achevée. Nous continuerons, progressivement, la deuxième phase, selon le délai d’exécution qui sera établi avec l’entreprise chargée des travaux », enchaîne-t-il.

La réalisation des deux autres routes à Mahitsy et à Antsofinondry avance. 65% des travaux sont achevés à Mahitsy et 70% à Antsofinondry. Le ministre a insisté sur l’accélération et la qualité des travaux, pendant cette descente, pour fluidifier la circulation dans la capitale. Un travail vite fait, mais bien fait. Tel est le mot d’ordre.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter