Accueil » Actualités » Transport ferroviaire – La ligne FCE en quête d’un directeur
Actualités

Transport ferroviaire – La ligne FCE en quête d’un directeur

Jean-Philippe   Dauphin   Ramonjarsolo   n’est   plus à  la  tête  de  la  FCE.

L’axe du Fianarantsoa-Côte Est est géré par l’État et attend à la nomination d’un nouveau directeur.

En plein chantier mais sans directeur. C’est le cas du transport ferroviaire desservant les villes et villages allant de Fianarantsoa jusqu’à Mana­kara. La liaison par voie ferrée entre ces deux principales localités a été interrompue dans la première moitié de cette année en raison de l’exécution définitive des travaux de réfection du viaduc de Sahasinaka, un pont gigantesque, vestige des prouesses réalisées dans le milieu du rail. « La réception des travaux a eu lieu en juin », indique le directeur sortant de la ligne Fianarantsoa Côte Est ou FCE, Jean Philippe Dauphin Ramonjarsolo.

Le confinement, en raison de la crise sanitaire, a causé une interruption des voyages en train tandis que le plan Marshall pour les infrastructures annoncé par le Président de la République, Andry Rajoelina, privilégie la rénovation de la FCE. Tel qu’indiqué sur le site de la présidence de la République, ce plan Marshall, inscrit dans la loi de finances rectificative, prévoit des travaux au niveau des gares de Mana­kara, Fenomby, Manapatrana, Tolongoina, Mahabako et Fianarantsoa.

Place vacante

Dirigé par un intérimaire actuellement, la ligne ferroviaire reliant Fianarantsoa à Manakara attend son redressement. Les locomotives et wagons importés destinés à la FCE ne sont pas encore parvenus à Fianarantsoa. « Les nouveaux engins sont dans la capitale d’après les dernières nouvelles », confirme Jean Philippe Dauphin Ramonjar­solo. Ce dernier part en retraite et n’assume plus ses fonctions à la tête de la FCE. « Un appel à manifestation d’intérêt est lancé depuis le 4 septembre pour me trouver un remplaçant. Ce que je peux dire s’agissant du transport ferroviaire, c’est qu’il y a eu des constructions achevées, des travaux en cours et des réparations et réfections à prévoir », souligne Jean Philippe Dauphin Ramonjar­solo. Prise en main par le Chef de l’Etat Andry Rajoelina, l’annonce des grands chantiers dans les secteurs du transport et du tourisme attendent des concrétisations. A Fianarantsoa où la FCE fait partie intégrante de la culture économique locale, la situation actuelle du transport ferroviaire attend une priorisation.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi