Accueil » A la une » Secteur aérien – Tsaradia décolle avec les moyens du bord
A la une Economie

Secteur aérien – Tsaradia décolle avec les moyens du bord

Andriamamonjy Rafanomezantsoa s’arme de patience en attendant les promesses étatiques.

Une trésorerie en souffrance pousse la compagnie à s’adapter pour subsister en attendant le financement promis par l’État.

PATIENCE. Le soutien promis par l’État destinée à la trésorerie de Tsaradia se fait attendre. Mentionné en gras dans le plan multisectoriel d’urgence (PMDU), les autorités ont affiché un investissement de onze millions six cent mille dollars pour maintenir la compagnie Tsaradia à flot malgré les impacts de la crise sanitaire sur le secteur aérien en général.

« L’objectif réside surtout dans la continuité de la desserte aérienne domestique et l’accompagnement dans la stratégie de réorientation de Tsaradia. Reste à savoir si ce financement se fera d’une seule traite ou en décaissement par tranches. Un comité planche sur cette question présentement alors que la concrétisation du PMDU doit justement s’effectuer dans l’urgence » annonce Andriamamonjy Rafano­mezantsoa, directeur général de Tsaradia.

En attendant, la filiale locale d’Air Madagascar est dans l’obligation d’assurer toutes ses charges de fonctionnement comme toute autre entreprise légalement constituée, comme la location des aéronefs chez les fournisseurs, le loyer du siège social et des agences ou encore d’autres frais de maintenance périodique et obligatoire même si les avions sont restés cloués au sol durant quelques mois.

Alternatives

Pour l’instant, et malgré la reprise des activités, Tsaradia est encore en mode survie notamment en négociant des paiements échelonnés chez la plupart de ses fournisseurs.

« Nous avons évalué les pertes à près de trois millions de dollars depuis la fermeture du ciel au mois de mars. Ce qui pèse lourd sur sa trésorerie. Pour l’instant, la compagnie n’envisage aucune mesure de coupe budgétaire qui serait synonyme de chômage technique pour tout ou partie de l’ensemble de ses employés. Et ces derniers ont donnés d’eux mêmes en termes d’effort dans une convention commune avec la direction pour se maintenir hors de l’eau durant la crise. En somme, on redécolle, pour l’instant avec les moyens du bord » ajoute le premier responsable de la compagnie.

Toutes les alternatives pour délester les ailes de la compagnie sont les bienvenues en diversifiant les offres proposées aux clients. Tsaradia continue ainsi de proposer des vols tout cargo en plus des vols commerciaux habituels ou encore des vols mixtes cargo et passagers pour combler les pertes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi