Accueil » Magazine » Infrastructure routière – La réfection des rues de la capitale en cours
Magazine Social

Infrastructure routière – La réfection des rues de la capitale en cours

Le traitement des points noirs sur les rues de Tanà avance petit à petit. Le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’habitat et des travaux publics (MAHTP) effectue des travaux de réfection des rues, un peu, partout, dans la capitale. « La réfection de la route au tunnel d’Ambanidia est déjà achevée. Nous procédons, actuellement, à la réhabilitation des portions de route entre l’arrêt 30 et l’arrêt Vatobe aux 67 Ha. Des travaux seront également réalisés incessamment à Andohalo », rapporte une source auprès de ce ministère qui réalise, aussi, la réhabilitation des chaussées à Ambodivona.

Les travaux consistent, en général, au traitement des points noirs, mais ils sont différents d’une portion de route à une autre. « Sur certains points, on a remplacé les pavés déjà existants, sur d’autres, on a remplacé les goudrons par des pavés. On a également rebouché des nids de poule avec du bitume », indique notre source. Malgré ces travaux, plusieurs routes sont encore en très mauvais état. Les chaussées à Ankadilalana, à Anosizato, aux 67 Ha, entre autres, sont, encore, difficilement accessibles.

Il ne s’agit que d’une partie des travaux de réfection des routes qui seront réalisés dans la ville d’Antananarivo. La commune urbaine d’Antananarivo (CUA), avec l’appui du MAHTP et du Fonds d’entretien routier (FER), envisage la remise à neuf des routes en état de délabrement, qui mesurent, au total, 3,696 kilomètres. « Les travaux à réaliser avec le financement du FER n’ont pas encore commencé. Nous allons, d’abord, lancer un appel d’offres », confie une source auprès de la CUA. Le traitement des points noirs est prévu s’achever avant le début de la saison de pluie qui est dans deux mois.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi