Accueil » Politique » Contentieux électoraux – Les juges statuent sur les requêtes des candidats
Politique

Contentieux électoraux – Les juges statuent sur les requêtes des candidats

L’achèvement du processus des communales dépend du verdict des juges électoraux. Ces derniers statueront sur les requêtes déposées par les candidats malheureux suite aux jugements rendus par les tribunaux administratifs en janvier. Les dossiers qui vont être jugés cette semaine sont enrôlés à la Cour suprême. Ainsi, la Chambre des contentieux électoraux trancheront sur les requêtes des candidats dans les communes rurales de Toamasina et de Toliara ce jour.

Des candidats de la coalition « Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina » (IRD) et d’autres partis comme l’AVI ou « Asa vita no ifampitsarana » figurent parmi les requérants. Ils ont attaqué devant le Conseil d’État les jugements du tribunal administratif respectif rendus le 4 janvier. L’audience du Conseil d’État se poursuivra le jeudi 10 septembre et la semaine prochaine.

Les yeux des politiciens braqués sur le Conseil d’État. Les juges électoraux proclameront-ils de nouvelles élections? Certaines formations politiques espèrent un changement de la situation au niveau de la cassation. Mais pour d’autres observateurs, les décisions du Conseil d’État n’impacteront rien si les élections partielles ne sont pas organisées avant les sénatoriales.

L’intérêt de la réorganisation des communales pour certaines circonscriptions n’aura pas son poids sur la confection de la liste des grands électeurs aux scrutins du 11 décembre. Des maires et des conseillers nouvellement élus pourraient constituer le collège électoral tandis que certaines communes risquent d’être privées d’électeurs aux sénatoriales si l’on croit l’intention de l’institution en charge des élections d’instaurer la liste basée sur les jugements des tribunaux administratifs de janvier.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi