Accueil » Sport » Tojo Andriatsitohaina – « Renforcer les grands muscles avant les J.O »
Sport

Tojo Andriatsitohaina – « Renforcer les grands muscles avant les J.O »

Tojo  Andriatsitohaina  fait  partie  des  six  Malgaches  qualifiés pour  les  J.O.

Triple médaillé au dernier championnat d’Afrique et recordman continental de la catégorie -67 kg, l’haltérophile Tojo se confie sur sa préparation et ses futurs adversaires aux Jeux Olympiques.

. Parlez nous de votre préparation physique avant les J.O ?

Je me concentre essentiellement sur les mouvements olympiques, à savoir l’arraché et l’épaulé-jeté. Au fur et à mesure que la compétition approche, il convient de renforcer les grands muscles. C’est-à-dire les jambes et le dos. J’effectue régulièrement des exercices de soulevé de terre par exemple.

. Et sur le plan mental, que faut-il faire pour être prêt avant un événement d’une telle envergure ?

J’ai déjà disputé plusieurs autres compétitions internationales auparavant. Le fait d’avoir participé à ces tournois, constitue déjà une préparation mentale grandeur nature. Au fil des années, on gagne en maturité, on engrange de l’expérience et on s’habitue. C’est un rêve d’aller aux Jeux Olympiques. Mais je ne me mets pas la pression pour autant.

. La liste des haltérophiles engagés dans la catégorie -67g a été récemment publiée. Votre avis à propos de vos futurs adversaires ?

Je les connais déjà. En effet, nous nous sommes déjà croisés dans le passé, comme lors du Mondial par exemple. Ce que je peux dire, c’est que tous les athlètes qualifiés pour les Olympiades sont performants.

. Et donc, quelles sont vos chances de succès vu cette situation ?

L’haltérophilie est une discipline mesurable. D’après ce que j’ai remarqué dans ma catégorie, nos performances sont à peu près similaires. Il n’y a pas vraiment d’écart considérable, même si les Asiatiques partent avec la faveur des pronostics.

. Avec cet écart serré, que faire pour tirer votre épingle du jeu à Tokyo ?

Comme je l’ai expliqué, nos performances sont très proches. De ce fait, on peut très bien finir premier comme cinquième ou même quinzième. Tout dépendra des sensations et de la forme quand viendra le jour J.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter