Accueil » Economie » Matériaux de construction – Hausse vertigineuse du prix du ciment
Economie

Matériaux de construction – Hausse vertigineuse du prix du ciment

La  hausse  du  prix  du  ciment  entraînera-t-elle  la  hausse des  autres  matériaux  de  construction?

De 24000 ariary le prix du sac de ciment de 50kg est passé à 26000 ariary, lundi, dans quelques points de vente de la capitale. « Nous appliquons une hausse de 2000 ariary par sac car notre fournisseur nous annonce également que leur dernière livraison accuse une hausse de prix » explique un quincailler d’Andravoa­hangy. Une autre commerçante explique que son fournisseur a évoqué l’instabilité ou plutôt la baisse de la valeur de l’ariary, impactant le prix du ciment importé. Un fournisseur répète la même explication en arguant que cette hausse du ciment importé provient de la commande au début de la chaîne au Pakistan et en Égypte.

Est-ce alors réellement à cause du prix d’achat chez le fournisseur étranger, le fournisseur local, le détaillant ou est-ce en raison du coût du fret, du transport (vu l’état catastrophique de la RN2), du faible pouvoir de l’ariary? Pour le ciment fabriqué localement, les prix de vente des détaillants affichent 28 900 ariary pour le type « Orim­bato », 24200 ariary pour la catégorie « Lova », 27 000 ariary pour le ciment importé «Lafarge». Dans certains magasins d’Antananarivo, les prix ne sont pas les mêmes pour le ciment importé et le local.

Usine

Le ministère de l’Indus­trie, du commerce et de l’artisanat (MICA) apporte des précisions, mais concernant seulement la région Anosy. Le ciment importé du Pakis­tan devrait s’acheter moins cher dans cette partie sud de l’île avec le débarquement de 5000t dans la région Anosy le 30 juin dernier. « Il a été décidé au cours d’une réunion de la direction régionale de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (Drica) avec les opérateurs locaux, que le prix de ce ciment sera de 35 000 ariary le sac de 50 kilos » indique le MICA dans un communiqué. Le ciment s’achetait à 40 000 ariary auparavant à Tolagnaro quand les opérateurs faisait venir le ciment d’Antanana­rivo .

Un prix appliqué en raison du mauvais état de la route reliant la capitale à Tolagnaro. À Toliara, le prix du sac de ciment de 50 kilos connaît également une hausse. De 26 000 ariary, il passe aujourd’hui à 31500 ariary. « Holcim a fait monter son prix. Global aussi, et le coût de fret a plus que triplé. Ces paramètres impactent le prix de vente au détail » explique un quincailler à Toliara.

« Il faut savoir que le ciment « CEM 42, 5 de Holcim Lafarge» est importé d’Égypte. Et il est vendu au même prix que les autres types de ciment importé du Pakistan par exemple. Vivement la création d’une usine de cimenterie à Toliara. Nous sommes à la merci des ciments importés » ajoute l’opérateur. À Maha­janga, le prix connaît aussi du changement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter