Accueil » Culture » Danse contemporaine – « Elo » crée le lien entre les danseurs nationaux et internationaux
Culture

Danse contemporaine – « Elo » crée le lien entre les danseurs nationaux et internationaux

Zaratiana Randrianantenaina et Harivola Rakotondrasoa promeut avec « Elo » un encadrement inédit à l’échelle internationale pour les danseurs nationaux.

Perpétuant les valeurs créatives et artistiques que prônent les danseurs malgaches sur la scène internationale, « Elo » se présente comme un pont culturel entre Madagascar et l’Allemagne.

Un concours digital, qui se distingue également par sa promotion de la créativité des danseurs contemporains malagasy. Voici une initiative de plus qui promet de fédérer les talentueux danseurs de la Grande île, « Elo » comme elle s’intitule, se découvre comme une plateforme de visibilité inédite à l’internationale pour eux. Promouvant une collaboration germano-malgache, ce projet brille par les échanges artistiques qu’il promeut au delà de nos frontières.

Toujours porté par cette volonté de promouvoir activement la danse contemporaine sous toutes ses formes, le Projet D.I.H.Y initié entre autres par le danseur et chorégraphe émérite Harivola Rakotondrasoa nous dévoile ainsi ici une nouvelle collaboration exclusive de sa part. Effectivement, c’est accompagné cette fois de la fameuse chorégraphe Zaratiana Randrianantenaina, résidente à Berlin en Allemagne, que le projet « Elo » prend forme.

Du 19 au 31 juillet donc, ce projet de soutien à la création, doublé d’un concours de composition chorégraphique en ligne et en solo débutera. Comme l’indique son intitulé, « Elo » ou parapluie dans la langue de Molière, promet un support, mais aussi un cadre d’expérimentation créatif aux jeunes artistes nationaux. De même, il permettra une meilleure compréhension des possibilités que les médias vidéo peuvent apporter pour la visibilité des artistes, autant sur le plan créatif que pédagogique.

Figure de proue

Malgré cet « Eloignement » qui réside entre Madagascar et l’Allemagne donc, les relations artistiques entreprises via ce projet promet d’enrichir encore plus les acquis et l’expérience des artistes nationaux. Outre, Harivola Rakotondrasoa et Zaratiana Randrianantenaina qui portent à bout de bras ce projet, l’illustre chorégraphe allemande Sasha Waltz chapeautera également le projet « Elo ». Cette dernière forte de près de trois décennies de carrière, est entre autres reconnue pour ses grandes œuvres comme « Travelogue I – Twenty to Eight » pour cinq danseurs, devenu une œuvre fondatrice qui l’impose comme nouvelle figure de proue de genre « Post-danse-théâtre ».

Ensemble, ils mettent ainsi en place à travers ce projet, un format d’échange adapté à cette relation artistique à distance entre la Grande île et l’Allemagne. Un jury de professionnels qui se chargera au fur et à mesure des échanges et des présentations en ligne de chaque projet de chorégraphie créé par les participants, de distinguer les plus talentueux. Les présentations des solos et la remise des prix se feront publiquement au Centre de ressources des arts actuels de Madagascar (C r a am ) à l’université d’Antananarivo le 31 juillet à 15h, en présence également d’un jury national.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter