Accueil » Social » Baccalauréat catholique – Le diplôme a une valeur symbolique
Social

Baccalauréat catholique – Le diplôme a une valeur symbolique

Quinze  diocèses  sur  vingt-un  organisent  le  bac catholique,  cette  semaine.

Environ douze-mille candidats vont passer cette semaine le baccalauréat catholique, qui a débuté hier dans quinze diocèse dans tout le pays et s’achèvera ce vendredi. Accéder aux établissements supérieures catholiques ne serait pas automatique pour les lycéens ayant eu le baccalauréat catholique. C’est ce qui a été souligné par le Père Jules Ranaivoson, directeur national des Écoles Catholiques (DINEC).

« Les candidats devraient encore passer par l’examen du baccalauréat officiel puisque obtenir le diplôme catholique ne signifie pas automatiquement une intégration au niveau des universités catholiques », indique le Père Jules. En ce qui concerne l’examen catholique, le diplôme obtenu sera valide en interne mais également dans les établissements supérieurs. « Le diplôme sera reconnu auprès des instituts supérieurs qui lui accordent de l’importance. Mais les candidats doivent toujours passer l’examen officiel », enchaîne le père Jules.

Néanmoins, certaines universités catholiques acceptent le baccalauréat catholique mais sous certaines conditions. « Certains établissements supérieurs comme l’UCM prend en première année l’étudiant mais à condition qu’il obtienne son diplôme de baccalauréat officiel avant l’obtention de licence », ajoute Père Jules.

Pour la première journée, les élèves ont traité deux matières, la philosophie pour la matinée et la Religion pour l’après-midi. Dans le cadre de cette session d’examen, les candidats ont à composer sur dix matières. Deux matières feront la particularité des examens catholiques, ce sont la religion et l’EVA ou Éducation à la Vie et à l’amour. Les deux matières sont notées sur 40 points pour toutes les séries. Pour le baccalauréat par exemple, les sujets de religion s’articulent autour de la religion catholique sous forme de dissertation. « Les candidats auront des questions de réflexion. Ils seront évalués sur ces deux matières spécifiques et sur les autres matières », indique le Père Jules Ranaivoson. Les résultats seront affichés deux semaines après le déroulement de l’examen du baccalauréat au niveau national.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter