Accueil » Social » Personnes handicapées – L’accès au service de santé est difficile
Social

Personnes handicapées – L’accès au service de santé est difficile

Deux  tiers  des  membres  de  l’AFHAM  ne  jouissent  pas du  droit  d’accès  au  SR/PF.

Que ce soit avant ou durant la période de pandémie, les personnes handicapées, parmi la frange de la population vulnérable, sont en difficulté.

L’accessibilité aux différents servi ce s de s an té constitue un des obstacles majeurs pour les personnes handicapées actuellement. Il y a certes des services spécifiques dédiés à certains types de handicap au sein desquels les personnes concernées peuvent s’adresser. Mais dès qu’il s’agit de services communs à tous les individus avec ou sans handicap, des problèmes s’imposent. « L’insuffisance voire l’inexistence d’infrastructure reste un blocage pour pouvoir bénéficier des soins ou services de santé nécessaires », indique Fela Razafinjato, présidente de l’Association des Femmes Handicapées de Madagascar.

L’Humanité Inclusion (HI) estime qu’avec le contexte de COVID-19, l’accès aux services de santé reproductive et de la planification familiale (SR/PF) pour les personnes handicapées, qui était déjà presque inexistant selon l’affirmation de certains représentants et représentantes d’OPHs comme le FMM (Fédération Mala­gasy des Marenina ) ou encore l’Association des femmes handicapées de Madagascar (AFHAM), a connu un réel recul par rapport à la situation antérieure. Le manque d’infrastructure pour y accéder se fait sentir. « En matière de SR/PF par exemple, ce que nous constatons actuellement, c’est que même pour bénéficier des ces services, les femmes handicapées ne disposent pas d’une structure adaptée capable de permettre à leur libre accès », enchaîne la présidente.

Priorisation

Selon la présidente de l’AFHAM, environ un tiers des membres adoptent le service du SR/PF actuellement. Pour les membres des Organisations des personnes handicapées, la priorisation de ce service au bénéfice des personnes en situation d’handicap est indispensable. La situation sanitaire actuelle a impacté sur la mobilité des personnes handicapées à tel point que la plupart d’entre elles ne peuvent plus assurer la continuité de leur méthode de planification familiale. WISH2ACTION, un programme qui œuvre pour l’accès de services de SR/PF aux plus vulnérables dont les personnes handicapées. le Ministère de tutelle, avec la collaboration de plusieurs entités mènent des actions coordonnées pour aider ces personnes handicapées.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi