Accueil » A la une » Ambilobe – Le fokonolona tue un forcené
A la une Faits divers

Ambilobe – Le fokonolona tue un forcené

La brigade de gendarmerie d’Ambilobe poursuit les recherches des suspects en fuite.

Appréhendé après une longue traque, un individu de vingt-neuf ans a tenté d’arracher le coutelas d’un villageois. Un galet en plein crâne lui a été fatal.

Le fokonolona a tué Manongarivo Ambilobe. En opposant une résistance farouche contre des villageois qui le tenaient en respect, un individu de vingt-neuf ans a trouvé une mort tragique. D’après les informations recueillies sur place, le suspect se serait déchaîné sur un membre du fokonolona en tentant de lui arracher un coutelas lorsqu’il a reçu un galet en pleine tête. Le coup lui a été fatal. Ces scènes sont survenues dans  la matinée d’avant-hier aux alentours de 10 heures, dans la périphérie de Manongarivo, après une longue poursuite. Tombé dans les mailles des filets tendus par les villageois, le quidam devait conduire le fokonolona jusqu’à ses comparses en fuite lorsque la mort l’a happé. Au final, les fuyards sont introuvables. En revanche, les zébus volés ont été récupérés en totalité. La brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Ambilobe est saisie de l’enquête.

D’après les informations communiquées, le vol de bétail a été commis la veille. Dans la nuit de lundi à mardi, les malfaiteurs ont fait irruption dans l’enclos d’un éleveur de bovins de Manongarivo pour s’emparer de tout son cheptel.

Traque

«Les personnes qui en ont fait les frais n’ont pas informé les forces de défense et de sécurité au moment des faits  », explique le commandant de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Ambilobe.

De son côté, le fokonolona a d’emblée engagé une poursuite pour suivre à la trace les voleurs. La traque a duré toute la nuit. Néanmoins, c’est seulement à l’aube que les efforts déployés par les poursuivants se sont avérés payants. L’individu tué d’un jet de galet en plein crâne habite aux abords même du village où le méfait a été commis. Venue sur les lieux après avoir été informée de l’homicide, la gendarmerie a fait le constat. Le défunt est un délinquant primaire d’après les informations recueillies auprès de la brigade territoriale d’Ambilobe.

La dépouille a été remise à la famille du suspect. Bien que les proches de celui-ci n’ait pas porté plainte, la gendarmerie a ouvert une enquête. Par ailleurs,  les recherches des suspects en fuite battent leur plein. Affaire à suivre.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi