A la une Sport

Retour au pays – Les Barea accueillis en héros

Les Barea ont mi six heures pour arriver à Mahamasina.

D’Ivato à Mahamasina, en passant par Tsarasaotra et Ankorondrano, des millions de Malgaches se sont déplacés pour féliciter leurs héros.

Ils n’ont pas remporté la coupe. Mais pour la popualtion, les Barea sont sortis vainqueurs de la CAN. Et comme on pouvait s’y attendre, le peuple leur a réservé un accueil digne de leur rang de héros nationaux, samedi. La dernière fois qu’on avait vu pareille mobilisation, c’était pour faire la grève et non la fête.
Dès 10 heures du matin, des centaines de voitures ont convergé vers l’aéroport d’Ivato. À 14 heures, les onze kilomètres de la rocade Tsarasaotra étaient déjà noirs de monde. À son arrivée sur le tarmac aux environs de 15 heures, l’avion de Turskih Airlines, transportant les joueurs, a été accueilli par un « water salute ».
Un salut destiné à arroser l’appareil pour célébrer un événement particulier dans l’univers aéroportuaire. Une fois sortis, les Barea se sont dirigés vers le salon d’honneur, où le Premier ministre les attendait. « Je suis fier de vos performances », déclare Christian Ntsay à leur endroit.
« Je tiens aussi à remercier Nicolas Dupuis. Vous êtes et serez toujours le bienvenu ici », déclare-t-il en s’adressant à Nicolas Dupuis par la suite. Touché par tant de reconnaissance, le technicien français a remercié l’État « pour son soutien à l’équipe nationale ».

Chaud au cœur
D’Ivato à Mahamasina, en passant par Tsarasaotra, Ivandry, Ankorondrano, Antanimena et Analakely, ils étaient des milliers à attendre le passage de la caravane des Barea, chantant et dansant dans les rues. Familles, groupes d’amis, membres de différentes associations, tous ont tenu à montrer leur reconnaissance aux Barea. « Ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Ils nous ont fait rêver. C’est un devoir pour nous de leur témoigner notre amour », nous confie Nantenaina, un supporter rencontré sur l’itinéraire de la caravane. Il a résumé parfaitement le sentiment général de tous les Malgaches.
La Grande île a déjà brillé sur le plan international auparavant, dans diverses disciplines. Mais c’est la première fois que le retour au pays d’une équipe nationale suscite une liesse d’une telle ampleur.
« Ça fait chaud au cœur de voir tant de gens venus pour nous », lance le capitaine Faneva Ima au moment de sortir sur le parking de l’aéro­port. Il leur a fallu plusieurs heures pour se frayer un chemin jusqu’au centre-ville, vu la foule immense entassée sur leur itinéraire et les bouchons qui en ont découlé. Ils sont finalement arrivés à Mahamasina vers 22h30, où un podium a été aménagé pour célébrer leur succès.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Et ravalomanana préférait sont congrès qui va rien amené et qui n’a rien amené dans le pays que de les accueillir en tout respect ors que ces BAREA à apporter la paix et la réconciliation par rapport au TIM