Actualités Culture

Spectacle – «Hira gasy makotrokotroka » retrouve Ambohijatovo

Un rendez-vous folklorique à suivre chaque année dans la capitale, « Hira gasy makotrokotroka », se redécouvre pour sa huitième édition

Un événement musical et populaire unique en son genre qui rentre dans le cadre de la promotion touristique d’Antananarivo, tout en valorisant l’un des plus illustres arts oratoires malgaches. « Hira gasy makotrokotroka » rempile dans la capitale pour le plus grand plaisir des amateurs du folklore malgache. Initié par la commune urbaine d’Antananarivo (CUA), l’Office régional du tourisme d’Analamanga (Ortana) et HayGasy Production, cette manifestation culturelle promeut ainsi dans la convivialité cet art oratoire, théâtral et mélodieux traditionnel. Tous les amateurs du genre vont pouvoir en profiter à travers des spectacles gratuits, chaque dimanche, de juillet à octobre.
«Hira gasy makotrokotroka a pour objectif principal d’animer la ville pendant la haute saison touristique et de promouvoir, pendant les vacances scolaires, le Hira gasy. Les lieux regorgeant d’histoire de la ville des Mille méritent d’être découverts. L’on s’est plu à égayer le lieu historique de la place d’Andohalo, haut lieu de l’administration orale de l’Imerina du Hira gasy, auparavant. Cette année, on invite le public à nous rejoindre au Jardin d’Ambohijatovo » confie Faly de HayGasy Production.

Jovial et fédérateur
La grande nouveauté de cette année est ainsi ces représentations exclusives qui se tiendront désormais au Jardin d’Ambohijatovo. «Hira gasy makotrokotroka » y retrouvera ainsi ses chaleureux inconditionnels à partir de ce dimanche, à 14 heures, proposant comme à l’accoutumée un bon duel de « Hira gasy ». À l’occasion de cette ouverture, la troupe de Razafimahandry de Sahavato B fera ainsi face à la troupe de Rakotoman-dimby Pierre de Morarano Gara. La thématique principale autour de laquelle les deux troupes se tirailleront concernerait « la joie de vivre et le bonheur ».
Le tout est paré d’une mélodie folklorique et entraînante des Hauts-Plateaux, faisant de lui un divertissement unique et exclusif à Madagascar. Le « Hira gasy» est surtout mis en avant pour sa promotion des valeurs traditionnelles et culturelles propres au pays. Dans les règles de l’art, les deux troupes auront chacune une heure pour se départager aux yeux du public. Leurs performances, l’art du discours, les poésies lyriques, les proverbes riches en signification et les fameuses acrobaties faisant ainsi du « Hira gasy » un genre d’art circassien traditionnel dans la Grande île embelliront le rendez-vous. D’ici là, la grande finale du festival est d’ores et déjà prévue le 1er octobre.

Andry Patrick Rakotondrazaka